NOUVELLES
04/04/2013 02:26 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Inauguration du nouveau Planétarium Rio Tinto Alcan

À deux jours de l'ouverture du nouveau Planétarium Rio Tinto Alcan, des personnalités du monde de la science, des affaires, du tourisme, des arts et de la politique participent à son inauguration à Montréal.

Les cérémonies se déroulent en présence du maire de Montréal, Michael Applebaum, du ministre responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée, ainsi que du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne.

Cette institution phare, qui a coûté 48 millions de dollars, offrira aux visiteurs d'ici et d'ailleurs des espaces inédits en milieu urbain et des expériences immersives pour « reconnecter avec la nature ».

Le nouveau bâtiment, situé non loin du stade olympique, se présente sous forme de deux cylindres, cachant deux dômes. Alors que le premier dôme immersif accueillera des spectacles artistiques, le second sera consacré aux activités classiques.

Le planétarium sera doté d'un système numérique, dont les technologies de pointe sophistiquées ont coûté quelque 2 millions de dollars.

Une boule reliée à de nombreux projecteurs et caméras donnera notamment l'impression au visiteur de voyager en temps réel, et ce, n'importe où dans l'univers.

Le premier spectacle sera animé par le célèbre astronome Pierre Chastenay.

« Comme si le planétarium devenait un vaisseau spatial. On peut se rendre près de Jupiter et traverser les anneaux de Saturne. Si on annonce la découverte d'une nouvelle planète extra-solaire, on peut aller la voir autour de son étoile. Parce qu'au cours de la nuit, la donnée sur sa position va avoir été ajoutée à notre base de données », explique Pierre Chastenay.