NOUVELLES
04/04/2013 04:33 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Déraillement ferroviaire: le CP revoit à 400 le nombre de barils éjectés

WHITE RIVER, Ont. - L'opération de nettoyage où un train de marchandises s'était renversé plus tôt cette semaine d'une région du nord-ouest de l'Ontario sera plus importante que prévu.

Les autorités du Canadien Pacifique se sont aperçues que, contrairement à ce qu'elles pensaient, ce sont 400 barils de pétrole qui ont été éjectés des wagons mercredi matin. On avait d'abord estimé à quatre le nombre de barils s'étant renversés près de White River, à mi-chemin entre Thunder Bay et Sault Ste.Marie.

Mercredi, quelque 20 wagons — dont deux contenaient du pétrole léger non sulfuré —, ont déraillé.

Le porte-parole de CP (TSX:CP), Ed Greenberg, a fait savoir que des équipes de nettoyage avaient rapidement réussi à contenir la fuite sur l'un des wagons. Les travailleurs ne se sont pas rendu compte immédiatement qu'une autre fuite s'était produite, et ce n'est que beaucoup plus tard dans la journée de mercredi qu'elle a été repérée.

M. Greenberg a indiqué dans un communiqué que CP prenait «très au sérieux» ce genre d'incidents. Il y souligne également que des échantillons de terre et d'eau ont été prélevés sur le site de l'accident et dans les environs. Selon M. Greenberg, rien n'indique, pour l'instant, que le produit ait pu se retrouver au-delà des talus de retenue.

Des équipes du Bureau de la sécurité des transports du Canada et du ministère ontarien de l'Environnement ont été dépêchées sur le site pour participer à l'enquête et aux opérations.

M. Greenberg a déclaré que les activités ferroviaires de la région devaient reprendre jeudi soir.