NOUVELLES
04/04/2013 04:52 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Airbus a enregistré 410 commandes fermes au premier trimestre

Airbus a annoncé jeudi avoir engrangé 410 commandes nettes au premier trimestre 2013, grâce notamment à une commande historique passée en mars par la compagnie indonésienne à bas coûts Lion Air, lui permettant de devancer largement Boeing, qui compte 209 commandes.

A la fin du premier trimestre, l'avionneur européen, principale filiale du groupe EADS, a en outre livré 144 appareils, a-t-il précisé dans son bilan commercial.

En mars, Airbus a remporté une commande historique auprès de Lion Air évaluée à plus de 24 milliards de dollars. Ce transporteur a en effet acheté 234 appareils de la famille des moyen-courriers A320 dont 109 A320neo (version remotorisée), 65 A321neo et 60 A320 dans leur version classique.

Le mois dernier, Hawaiian Airlines a en outre confirmé une commande de 16 A321neo pour une valeur totale au prix catalogue de 1,8 milliard de dollars. Le protocole d'accord avait été signé en janvier.

"Avec 250 avions commandés en mars et 64 aéronefs livrés durant ces 31 jours, Airbus maintient un rythme commercial élevé (...) confirmant sa domination sur le marché mondial", a estimé Airbus.

Le carnet de commandes s'établissait au 31 mars à 4.948 appareils, un nouveau record pour l'industrie, assurant au constructeur sept années de production.

Pour l'ensemble de l'année 2013, Airbus table sur 700 commandes brutes (avant annulations) et plus de 600 livraisons.

L'an passé, il avait livré 588 appareils à 89 clients, un nouveau record après les 534 de 2011. Parallèlement, 833 avions avaient été vendus contre 1.203 pour Boeing, qui avait en outre livré 601 appareils.

Le groupe américain a de son côté annoncé qu'il avait enregistré des commandes pour 209 appareils au premier trimestre, pour 137 livraisons d'avions, essentiellement des mono-couloirs 737 dans les deux cas.

Sur ces 209 commandes, 153 portent sur des 737, son avion le plus vendu. Cela comprend trois annulations, et la confirmation de la commande de 100 unités de ce modèle par la compagnie en faillite American Airlines, qui prépare une fusion avec US-Airways.

Le premier trimestre enregistre aussi une commande précédemment annoncée d'American Airlines portant sur 42 longs courrier 787, actuellement sous le joug d'une interdiction de vol dans le monde à cause de problèmes de surchauffe ou feu de batteries.

Les autres gros porteurs 777 et 747 font l'objet, respectivement, de 11 et 3 nouvelles commandes nettes.

Les chiffres publiés jeudi n'incluent pas la commande géante de 175 Boeing 737-800 de la compagnie irlandaise à bas coût Ryanair, annoncée le 19 mars et qui doit encore être finalisée.

Dt-ved-mdm/are