NOUVELLES
03/04/2013 04:32 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Wall Street minée par des indicateurs décevants sur l'économie américaine

La Bourse de New York a fortement reculé mercredi, la publication de deux indicateurs décevants sur l'économie américaine incitant les investisseurs à prendre des bénéfices après les records de la veille: le Dow Jones a perdu 0,76% et le Nasdaq 1,11%.

Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones Industrial Average, qui avait dépassé mardi un sommet jamais atteint auparavant, a reculé de 111,66 points à 14.550,35 points.

Le Nasdaq, à dominante technologique, a baissé de 36,26 points à 3.218,60 points.

Le S&P 500, qui avait aussi atteint la veille un record historique, a lâché 1,05% (-16,56 points) à 1.553,69 points.

"Le marché connaît une tendance haussière solide depuis plusieurs semaines" et se retrouve dans ces conditions "soumis à des épisodes brefs et superficiels de recul", selon Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management.

Mercredi, deux indicateurs "un peu plus faibles qu'attendu" ont suffi pour pousser les courtiers à se placer en retrait, a-t-il remarqué.

L'activité a en effet ralenti dans les services aux Etats-Unis en mars, selon un indice de l'association professionnelle ISM qui a reculé de 1,4 point par rapport à février pour s'établir à 54,4%, alors que la prévision médiane des analystes le donnait à 55,5%.

Et selon l'enquête mensuelle de la société de services informatiques ADP, le rythme des embauches dans le secteur privé a ralenti aux Etats-Unis en mars, les entreprises privées créant 158.000 emplois de plus qu'elles n'en détruisaient dans le pays.

"Certains sont en train de s'affoler et d'affirmer haut et fort qu'on est arrivé au bout de la trajectoire ascendante du marché, mais rien n'est vraiment nouveau et on ne fait que perdre un peu de tout ce qu'on a gagné ces dernières semaines", a souligné Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Le ralentissement de la croissance de l'emploi en mars "est un élément auquel nous nous attendions", après la mise en place au début du mois de coupes budgétaires, a ainsi relevé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Mais cela poussait les investisseurs à faire preuve de prudence avec la publication vendredi du rapport mensuel officiel sur l'emploi, considéré comme un indicateur majeur pour évaluer la santé de la première économie mondiale.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,812% contre 1,861% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,055% contre 3,102% la veille.

jum/ppa/sam