NOUVELLES
03/04/2013 03:09 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

Une attaque des talibans fait 53 morts en Afghanistan

Une attaque des talibans a fait 53 morts et 91 blessés mercredi dans l'ouest de l'Afghanistan. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière à survenir depuis les 16 derniers mois au pays.

Un groupe de neuf talibans, munis de ceintures d'explosifs, a pris d'assaut l'enceinte du gouvernement de la province, où se trouve le tribunal de la province de Farah, tuant 34 civils, six militaires et quatre policiers.

Leur attaque, qui a duré sept heures, a permis l'évasion de 10 talibans, tout en coûtant la vie à neuf d'entre eux.

Les « assaillants sont arrivés vers 8 h au tribunal de la province dans deux voitures ressemblant à celles de l'armée », a expliqué le chef de la police de Farah, Agha Noor Kentos. « L'un des véhicules a explosé à la porte du bâtiment. Trois hommes sont entrés. Deux des assaillants ont été tués dans un échange de tirs avec les forces de sécurité ».

Les talibans ont revendiqué l'attaque en précisant qu'elle visait les fonctionnaires du gouvernement de la province. Ils leur reprochent d'avoir continué à travailler à cet endroit malgré « plusieurs avertissements ».

Un porte-parole des talibans a plus tard justifié différemment l'attaque contre le siège du gouvernement de la province de Farah.

Yusuf Ahmadi a modifié la version parue sur le site Internet des talibans en indiquant qu'ils avaient mené cette offensive avant la tenue du « procès injuste » de « plusieurs prisonniers, dont des moudhahidines » par les « autorités provinciales fantoches ».

Le porte-parole des talibans soutient qu'ils ont tué 35 personnes - dont des juges, des procureurs, des soldats et des policiers - en plus d'en blesser 65 autres. Yusuf Ahmadi soutient que 13 talibans ont pu s'échapper.

Le président Hamid Karzaï a condamné l'assaut, la qualifiant de « massacre », ajoutant que « de tels meurtres de musulmans par les talibans ne resteraient pas impunis ». Les talibans poursuivent leur guérilla malgré l'intervention de l'OTAN et 11 ans de guerre.

Quelque 3000 policiers et soldats afghans ont été tués de mars 2012 à mars 2013, soit un total pratiquement aussi élevé que le nombre de militaires de l'OTAN qui ont perdu la vie en Afghanistan depuis la fin 2001. Près de 15 000 civils sont morts au cours du conflit, dont 2800 en 2012.