NOUVELLES
03/04/2013 01:08 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Tirs d'artillerie entre Israéliens et Palestiniens

JÉRUSALEM - Plusieurs tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza ont frappé mercredi matin le sud d'Israël, qui a répliqué avec des bombardements aériens.

Il s'agit des affrontements les plus violents à survenir entre les deux camps depuis la signature d'un cessez-le-feu soutenu par la communauté internationale en novembre dernier.

Les tirs d'artillerie n'ont fait aucune victime. Ces violences mettent toutefois en péril la stabilité qui prévalait depuis quatre mois et ont amené le nouveau ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, à prévenir qu'un État juif ne laisserait pas passer sans broncher des attaques dans le sud du pays.

Aucun groupe n'a revendiqué l'attaque, mais le ministre de la Défense a pointé du doigt le Hamas, au pouvoir depuis 2007 dans la bande de Gaza.

En novembre dernier, l'État hébreu avait lancé une offensive contre le Hamas pour répliquer à l'augmentation des tirs de roquette en provenance de Gaza. Les affrontements, qui avaient duré huit jours, avaient fait environ 160 victimes du côté des Palestiniens et six du côté des Israéliens avant qu'une entente parrainée par l'Égypte ne soit paraphée par les deux parties.

Selon l'armée israélienne, cinq roquettes ont été tirées dans les 24 dernières heures, incluant deux qui auraient explosé prématurément dans la bande de Gaza.