NOUVELLES
03/04/2013 02:28 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

Pas d'accord entre la Serbie et le Kosovo

Les pourparlers entre le Kosovo et la Serbie n'ont pas abouti à un accord pour la normalisation de leurs relations.

La haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, qui jouait le rôle de médiatrice, a annoncé mercredi que les 12 heures de négociations entre la Serbie et son ancienne province, qui a déclaré unilatéralement son indépendance en 2008, n'avaient pas donné les résultats espérés.

Catherine Ashton a ajouté que les divergences entre les deux parties restaient très « étroites mais profondes ».

La conclusion d'un tel accord est particulièrement importante pour la Serbie, parce qu'elle facilitera son processus d'adhésion à l'Union européenne, qui est en cours. Le Kosovo aussi aspire à se rapprocher de l'UE, mais cette éventualité est plus lointaine.

Ivica Dacic, le premier ministre serbe, et Hashim Thaci, son homologue kosovar, ont tous deux affirmé qu'ils étaient prêts à continuer leurs efforts.

Les deux chefs de gouvernement doivent donc retourner consulter leurs collègues respectifs afin de se présenter à la prochaine réunion, dont la date n'est pas déterminée, avec des pistes de solutions.

Le sort des Serbes qui habitent toujours sur le territoire du Kosovo, majoritairement dans le nord, continue de représenter un enjeu majeur. Ceux-ci n'acceptent pas d'être sous l'emprise de Pristina et Belgrade souhaite pouvoir créer une association de municipalités « autonomes ». Les négociations à ce sujet se poursuivent puisque le gouvernement kosovar reste réticent.

À LIRE AUSSI