NOUVELLES
03/04/2013 05:02 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

Le TSX plonge de plus de 2%, coulé par le recul des cours des matières premières

TORONTO - La Bourse de Toronto a culbuté mercredi et plongé d'environ deux pour cent, effaçant tous les gains qu'elle avait engrangé depuis le début de l'année, en raison d'inquiétudes sur l'économie américaine et de la situation géopolitique entourant la Corée du Nord.

L'indice composé S&P/TSX a abandonné 259,98 points à 12 422,12 points, au terme d'un désinvestissement qui s'est répandu à la plupart des secteurs après la publication d'un rapport qui a forcé les opérateurs à réévaluer leurs attentes pour les gains du marché du travail en mars, tandis que d'autres données ont laissé entrevoir un ralentissement de l'activité du secteur non manufacturier aux États-Unis.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,04 cent US à 98,57 cents US.

Les indices américains ont aussi cédé du terrain. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a rendu 111,66 points à 14 550,35 points tandis que le Nasdaq a perdu 36,26 points à 3218,6 points et que l'indice élargi S&P 500 a glissé de 16,56 points à 1553,69 points.

La firme de service de paye ADP a indiqué mercredi que le secteur privé américain avait créé 158 000 emplois le mois dernier, ce qui est inférieur aux attentes de 215 000 nouveaux emplois des marchés. Avant la publication des chiffres d'ADP, les économistes prévoyaient que le rapport du gouvernement sur le marché de l'emploi, qui sera dévoilé vendredi, ferait état de 190 000 nouveaux emplois.

Par ailleurs, l'indice du secteur des services américains de l'Institut des gestionnaires en approvisionnement des États-Unis a fait état d'une plus lente expansion pour le mois de mars. Un autre indice de cet institut, paru plus tôt cette semaine, avait aussi témoigné d'un ralentissement pour le secteur manufacturier.

«Ce sondage était la troisième donnée décevante pour l'économie américaine en mars (...) en tenant compte des chiffres sur la confiance des consommateurs et de l'indice manufacturier de l'institut des gestionnaires en approvisionnement», a observé Avery Shenfeld, économiste principal chez Marchés mondiaux CIBC.

«Ces données laissent entrevoir un solide premier trimestre pour l'économie américaine, mais celle-ci pourrait avoir perdu de son élan pendant le dernier mois, ce qui augure moins bien pour le deuxième trimestre.»

Les opérateurs ont aussi été inquiétés par le fait que les États-Unis ont annoncé le déploiement un système de défense antimissile à Guam afin de contrer les menaces nord-coréennes dans la région de l'Asie-Pacifique.

La veille, le régime nord-coréen avait annoncé le redémarrage imminent d'un réacteur au plutonium et d'une usine d'enrichissement de l'uranium capables de produire de la matière fissile pour des armes nucléaires.

En outre, l'agence de presse sud-coréenne Yonhap a indiqué que les forces militaires nord-coréennes avaient annoncé qu'elles entreprendraient une série d'actes militaires contre les États-Unis.

Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a affirmé que la rhétorique nord-coréenne représentait un réel danger et une menace pour les alliés des États-Unis dans la région, et que Washington faisait tout en son pouvoir pour tenter de calmer le jeu.

La performance négative du parquet torontois vient effacer tous les gains qu'il avait réalisé depuis le début de l'année. Son indice de référence affiche maintenant un recul de 11 points depuis le début 2013. À son sommet des trois premiers mois de l'année, il affichait une hausse de 3,5 pour cent.

Les titres miniers ont lourdement pesé sur la Bourse de Toronto, le secteur des métaux de base ayant retraité de 16,3 pour cent jusqu'à maintenant cette année. Cela témoigne d'un ralentissement de la croissance économique mondiale et des prix des métaux — dont celui du cuivre, qui a retraité à un creux de huit mois. Le secteur aurifère a encore plus reculé, de 20 pour cent.

Mercredi, les actions du groupe de l'or ont chuté dans l'ensemble d'environ 4,6 pour cent. Le cours du lingot d'or a abandonné 22,40 $ US à 1553,50 $ l'once à la Bourse des matières premières de New York, après avoir dégringolé de 25 $ US la veille. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a perdu 1,62 $ à 27,09 $ et celle de Goldcorp (TSX:G) a effacé 1,18 $ à 31,64 $.

Le prix du cuivre a cédé 5 cents US à 3,33 $ US la livre à New York, tandis que le secteur des métaux de base de Toronto a perdu 3,3 pour cent. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a rendu 86 cents à 27,03 $ et celui de First Quantum Minerals (TSX:FM) a cédé 72 cents à 17,96 $.

Le secteur de l'énergie a reculé de 3,3 pour cent, le cours du pétrole brut ayant décliné 2,74 $ US à 94,45 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Cenovus Energy (TSX:CVE) a perdu 1 $ à 30,90 $ tandis que celle de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a diminué de 1,12 $ à 31,48 $.

Le secteur de la finance a effacé 1,39 pour cent, l'action de la Financière Manuvie (TSX:MFC) ayant laissé filer 48 cents à 14,58 $ pendant que celle de la Banque Royale (TSX:RY) a échappé 88 cents à 61,34 $.

Tous les secteurs ont retraité à part celui des services publics, qui a légèrement progressé.

La Bourse de croissance TSXV a reculé de 30,48 points à 1038,62 points.