NOUVELLES
02/04/2013 02:45 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

La dette des ménages canadiens a enregistré une faible croissance en février

TORONTO - Le mois de février a donné lieu à la plus faible croissance annuelle de la dette des ménages canadiens en plus d'une décennie, selon la Banque Royale.

Recherche économique RBC affirme que la dette des ménages a totalisé 1670 milliards $ en février, en hausse de 4,5 pour cent par rapport à celle de février 2012, soit la plus faible augmentation depuis juin 2001.

La dette hypothécaire canadienne a totalisé 1160 milliards $ en février, en hausse de 5,4 pour cent par rapport au même mois il y a un an — la plus faible augmentation depuis novembre 2001.

La dette non hypothécaire — incluant cartes de crédit, prêts personnels, lignes de crédit et autres prêts — a été de 512 milliards $, en progression de 2,5 pour cent, soit la moins importante hausse sur une période de 12 mois depuis juillet 1993.

RBC estime que les décideurs politiques devraient se réjouir de la modération des emprunts faits par les consommateurs qui a commencé en 2012 et s'est poursuivie lors des deux premiers mois de cette année.

Néanmoins, la banque croit que le secteur des ménages alimentera moins la croissance économique générale — en particulier dans le marché immobilier.

Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, et le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, ont à maintes reprises prévenu que le niveau d'endettement des ménages canadiens était trop élevé.