NOUVELLES
02/04/2013 04:11 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

La communauté musulmane de London se dissocie des terroristes présumés

LONDON, Ont. - Des leaders musulmans de London, en Ontario, se sont distanciés, mardi, de deux jeunes hommes originaires de cette ville qui auraient été impliqués dans une attaque terroriste en Algérie, espérant que ce geste ne ternira pas l'image de leur communauté.

L'Association musulmane de London a tenu une conférence de presse pour se dissocier des gestes allégués d'Ali Medlej et de Xristos Katsiroubas, tous les deux dans la vingtaine.

Selon la CBC, les deux hommes, qui se seraient connus à l'école secondaire à London, seraient parmi les 29 militants tués pendant un siège de quatre jours sur un complexe de gaz naturel en Algérie en janvier dernier.

L'imam Munir El-Kassem a soutenu mardi que personne à qui il avait parlé dans la communauté musulmane de London ne connaissait l'un des deux hommes ou leur famille.

Il a souligné que si les deux présumés terroristes étaient à la recherche d'idées radicales, ils ne les auraient pas trouvées dans la communauté musulmane de London, mais que de la désinformation à propos de l'islam circulait abondamment sur internet.

Selon M. El-Kassem, la communauté musulmane de London est pacifique et n'approuve pas les points de vue radicaux.