NOUVELLES
02/04/2013 02:18 EDT | Actualisé 01/06/2013 05:12 EDT

Baird rétablit les ponts avec les Émirats arabes unis

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper a réussi à se rapprocher des Émirats arabes unis et à rétablir le système de visas tel qu'il était avant les tensions qui ont surgi entre les deux pays à l'automne 2010.

Le Canada avait alors refusé d'augmenter le nombre de vols des entreprises aériennes des Émirats vers le Canada. Mécontents de ces limites imposées par Ottawa, les Émirats avaient imposé des frais de 250 $ pour l'émission de visas de 30 jours et de 1000 $ pour des visas de six mois.

Les Émirats arabes unis avaient également révoqué l'autorisation consentie à Ottawa d'exploiter une base militaire canadienne sur leur sol.

Les relations entre les deux pays s'étaient améliorées depuis un an et ils ont profité de la visite du ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, à Abou Dhabi pour rétablir les ponts. M. Baird et son homologue, le cheikh Abdullah, ont effectué une déclaration commune dans laquelle ils stipulent s'être entendus sur certains points :

  • la signature d'un accord de coopération nucléaire;
  • la création d'un conseil d'hommes d'affaires Canada-Émirats arabes unis;
  • l'assouplissement des exigences relatives aux déplacements.

« Mon homologue, le cheikh Abdullah, m'a informé que son gouvernement rétablirait le régime de visas [...] qui était en vigueur avant la période difficile de nos relations », a déclaré M. Baird depuis Abou Dhabi.

En tournée au Moyen-Orient, le ministre Baird a assisté à la réouverture d'une mission diplomatique canadienne à Bagdad, lundi.