NOUVELLES
29/03/2013 08:36 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

Véronique Rivest arrive 2e au concours mondial de sommellerie

Véronique Rivest peut se targuer d'avoir écrit une page d'histoire au concours mondial de sommellerie qui se déroulait au Japon. Elle a décroché, vendredi, le deuxième rang, derrière le Suisse Paolo Basso.

La résidente de Chelsea, en Outaouais, est du même coup la première femme à se rendre à la finale de la prestigieuse compétition internationale.

« Je suis complètement enchantée, très, très heureuse, absolument pas déçue d'avoir fait le top 3. J'étais déjà très heureuse d'avoir fait le top 12 à nouveau, pour une troisième fois », s'est-elle exclamée vendredi, quelques heures après la fin du concours.

Paolo Basso a livré une chaude lutte et, selon Véronique Rivest, mérite largement cette récompense. « Ç'a été très, très serré. Beaucoup de gens disaient Paolo et moi-même, c'était vraiment tête à tête jusqu'à la fin. Mais Paolo le mérite énormément. C'est son cinquième concours mondial », souligne-t-elle.

Même si elle reconnaît avoir « un petit pincement au coeur », la sommelière de Chelsea n'est aucunement déçue. « Mon plus beau moment, ça a été l'annonce des trois finalistes surtout qu'on m'a appelée la troisième. Le suspense a été intense », dit-elle. Elle se réjouit d'avoir été la première femme en finale.

Le troisième finaliste est le Belge Aristide Spies.

Le concours, organisé tous les trois ans, a attiré cette semaine à Tokyo 56 candidats provenant de 55 pays, dont deux du Canada.

Véronique Rivest avait remporté à deux reprises le titre de meilleur sommelier du Canada en 2006 et en 2012. Elle a décroché en octobre dernier le titre de meilleur sommelier des Amériques.