Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une croissance moindre au pays, prévient la RBC

Un nouveau rapport sur la croissance économique en 2013 au Canada prévoit qu'elle sera ralentie par la faiblesse des investissements des entreprises et l'accroissement des compressions budgétaires aux États-Unis.

Le rapport rédigé par les Services économiques RBC contient une révision à la baisse des prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel pour 2013, qu'elle établit maintenant à 1,8 %, dans la foulée d'une croissance moins forte que prévu en 2012.

Néanmoins, Craig Wright, économiste en chef de RBC, maintient que les conditions financières demeurent favorables à la croissance. Le regain de confiance devrait se traduire par une hausse des investissements des entreprises, mais à un rythme moindre que celui observé au début de l'expansion.

Ainsi, RBC croit que la demande dans les secteurs de l'habitation et de l'automobile aux États-Unis, de même qu'une hausse des investissements des entreprises, stimuleront les exportations canadiennes.

En ce qui a trait au Québec, RBC prévoit une progression modérée en 2013, plusieurs des obstacles ayant ralenti la croissance en 2012 ayant été éliminés. RBC prévoit une accélération de la croissance du PIB réel, qui devrait passer d'environ 0,8 % en 2012 à 1,2 % cette année, surtout grâce aux exportations qui devraient profiter de la reprise de la construction résidentielle aux États-Unis.

Vers la fin de 2012, le secteur des services a montré des signes de vigueur au Québec, des gains ayant été enregistrés tant auprès des entreprises que des ménages. Toutefois, le principal obstacle à la croissance économique du Québec sera celui des dépenses en immobilisations qui sont en perte de vitesse.

RBC s'attend à une reprise dans la plupart des régions du Canada en 2014. Cette année, Terre-Neuve-et-Labrador dominera largement le classement des taux de croissance. L'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba continueront de bien figurer et la Nouvelle-Écosse devrait aussi surpasser la moyenne nationale. Toutes les autres provinces resteront sous la moyenne.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.