Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une chicane de colocs

« Ça fait huit ans qu'on dit à Kaleta de vieillir, il traîne encore ses Legos avec lui sur la route! »

Pas besoin d'expliquer pourquoi Jason Pominville a été l'auteur de la phrase du jour en cet entraînement matinal des Sabres de Buffalo (10-15-4), rivaux du Canadien (19-5-4), mardi soir, à Montréal.

C'est l'histoire d'une équipe qui tente de gérer une crise que bien des équipes de fond de classement doivent traverser. Dans le cas qui nous intéresse, Patrick Kaleta aurait pu revenir au jeu dimanche, après sa suspension de cinq matchs pour coup illégal sur Brad Richards.

Or, son entraîneur-chef, Ron Rolston, n'a pas apprécié son geste et a décidé de prolonger son supplice le temps d'un sixième match. Kaleta bouillait.

« Je suis en furie, je veux jouer, avait-il déclaré au Buffalo News. Surtout après ce que j'ai vu pendant mon absence, je veux jouer. On dirait qu'ils n'ont pas besoin de moi. »

Mis au fait de ces commentaires, Ryan Miller n'a rien fait pour calmer le jeu.

« Il exagère, c'est du théâtre. Il doit vieillir un peu », avait estimé le gardien des Sabres.

Tempête dans un verre d'eau

Deux jours plus tard, on réparait les pots cassés dans le vestiaire des Sabres. Et Kaleta, de retour dans la formation à la place de Nathan Gerbe, avait retrouvé le sourire.

« On en a parlé dès qu'on s'est vu, a dit Kaleta au sujet de Miller. Il y a eu malentendu. Ryan est comme mon frère. J'ai mon frère de sang à la maison et, parfois, je me chicane avec lui aussi. Ryan a été mon cochambreur lors des trois dernières saisons et je vais toujours le défendre. »

Miller n'était pas disponible pour commenter la situation, même si Jhonas Enroth obtiendra le départ devant le filet des Sabres. Mais Pominville a essentiellement tenu les mêmes propos que tous les joueurs tiennent lors de conflits de la sorte.

« La question n'a pas été posée de la bonne façon. Ils ont mal interprété sa réponse. Ç'a explosé et ç'a pris de l'ampleur, mais ça ne nous a pas affectés à l'interne. »

Et pour la petite histoire, ce qui semblait être une boutade de Pominville était finalement véridique : Kaleta est un adepte des Legos et a même traîné quelques assemblages sur la route lors des saisons précédentes!

Trios à l'entraînement :
  • Ott-Hodgson-Pominville
  • Vanek-Ennis-Leino
  • Stafford-Hecht-Kaleta
  • Foligno-Porter-Flynn
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.