Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un homme arrêté en lien avec des accusations liées au terrorisme plaide coupable

MONTRÉAL - Un homme de 29 ans arrêté lors de la manifestation du 26 février, à l'issue du Sommet sur l'enseignement supérieur, a plaidé coupable, mardi, à tous les chefs d'accusation qui pesaient contre lui.

Denis-Marc Pelletier faisait face à des accusations d'incitation de faire craindre à des actes terroristes, de menaces de mort, de bris de condition et de possession de matériel explosif.

Au Palais de justice de Montréal, la défense et la Couronne ont proposé une peine de neuf mois de détention, qui a été acceptée par le juge Robert Marchi.

L'homme de 29 ans était détenu depuis sa comparution, puisque la Couronne s'était opposée à sa libération sous caution en raison de la nature des accusations portées contre lui.

Au moment de son arrestation, Pelletier avait en sa possession deux cocktails Molotov, selon la police.

Dans des messages mal écrits et truffés de fautes sur sa page Facebook, l'accusé aurait fait référence au «terrorisme 2.0».

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.