Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le parc d'attractions Marineland améliore les soins apportés aux animaux

TORONTO - Le parc d'attractions nautiques Marineland a fait plusieurs gestes pour améliorer les soins apportés aux animaux après que des allégations de mauvais traitements eurent attiré l'attention de militants et de législateurs l'an dernier, ont annoncé mardi des enquêteurs.

La division ontarienne de la Société protectrice des animaux affirme que le parc de Niagara Falls s'est pliée à quatre des sept ordres donnés dans le cadre de l'enquête de l'agence.

Le président de l'organisme, Rob Godfrey, a précisé que Marineland avait demandé, et obtenu, plus de temps pour mettre en place les changements exigés.

Parmi les changements apportés par Marineland, un vétérinaire examinera les pinnipèdes — un groupe d'animaux qui inclut les phoques et les lions de mer. Le parc a également fait réparer l'enclos d'un animal, a amélioré l'environnement d'un épaulard, en plus de mener une évaluation complète du système de filtration d'eau.

M. Godfrey a déclaré que des enquêteurs avaient demandé à Marineland de séparer ses ours mâles des autres pour protéger les petits, mais le parc d'attractions a plutôt offert de castrer l'animal, réduisant du même coup son agressivité.

Le parc d'amusement fait l'objet d'une attention spéciale au cours des derniers mois, après que des anciens employés eurent affirmé que la qualité de l'eau nuisait à la santé des animaux.

Des dizaines de défenseurs des droits des animaux ont manifesté dans le parc l'automne dernier, réclamant la fin de la mise en captivité des animaux.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.