Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nigeria: attentat meurtrier près d'un centre commercial

Au moins 41 personnes sont mortes à Kano, au Nigeria, lorsqu'une voiture piégée a explosé à proximité de l'un des centres commerciaux les plus fréquentés du pays, ont affirmé les autorités policières.

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier à survenir en neuf mois au pays, et tous les yeux se tournent vers la secte radicale islamiste Boko Haram, qui multiplie les attentats au Nigeria depuis des mois.

Au moins 44 personnes ont été blessées au cours du même incident, qui est survenu lundi soir, a précisé mardi un secouriste sous le couvert de l'anonymat.

Selon les policiers, deux individus qui prenaient place à bord d'une Golf bleue bourrée d'explosifs ont foncé dans un autocar rempli de passagers dans l'enclave chrétienne située près d'un centre commercial majoritairement fréquenté par des musulmans.

Aucun groupe n'a revendiqué l'attentat, mais la secte radicale Boko Haram est soupçonnée de l'avoir orchestré. Le groupe aurait causé la mort de plus de 790 personnes l'an dernier, et des dizaines depuis le début de l'année.

Le gouvernement du Nigeria s'est montré incapable de mettre fin à cette vague d'actes terroristes, même dans des grands centres urbains comme Kano.

Ces nouvelles attaques témoignent de la tension religieuse qui règne dans le pays africain.

Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.