Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nouvelles arrestations lors d'une manifestation à Montréal

Quarante-cinq personnes ont été arrêtées, mardi soir à Montréal, lors d'une manifestation contre l'indexation des droits de scolarité décrétée par le gouvernement péquiste de Pauline Marois.

Des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont interpellé les manifestants pour attroupement illégal sur le boulevard Saint-Laurent, près de la rue Rachel.

Des autobus de la Société de transport de Montréal ont été appelés pour y faire monter les quelques dizaines de manifestants qui ont été arrêtés.

Quatre d'entre eux ont été arrêtés pour voies de fait sur des policiers et demeureront détenus.

Le SPVM n'a rapporté aucun autre méfait durant la manifestation.

Plus tôt dans la soirée, plusieurs dizaines de personnes s'étaient rassemblées au point de rencontre habituel, au parc Émilie-Gamelin, près de la station de métro Berri-UQAM. Le SPVM a eu tôt fait de déclarer la manifestation illégale, affirmant qu'il n'avait pas reçu d'itinéraire, et a averti que ceux qui marcheraient dans la rue seraient arrêtés, invoquant notamment les conditions routières rendues difficiles par la neige.

Le groupe de manifestants est entré dans le métro et a réussi à échapper aux policiers. Les protestataires se sont rendus à la station Mont-Royal, où ils ont débuté la marche.

Avec des informations de Pascal Robidas

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.