Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Lululemon joue la transparence et se fait déshabiller à Wall Street

Les vêtements de Lululemon Athletica ont été conçus pour s'étirer, se rouler et réaliser facilement toutes les positions du yoga. Mais mardi, c'est l'entreprise canadienne qui a plongé au Nasdaq après avoir dû rappeler des survêtements noirs jugés trop transparents.

L'entreprise basée à Vancouver a retiré lundi de ses magasins l'ensemble de ses pantalons noirs de yoga dont le tissu, un mélange de nylon et de lycra, laissait voir le postérieur de ses adeptes.

"Des responsables de magasins se sont inquiété de la transparence de certains pantalons noirs pour femmes", déclare la société dans un communiqué.

Lululemon a annoncé que les stocks ne pourraient pas être renouvelés dans l'immédiat, ce qui plonge l'entreprise dans l'embarras puisque ce produit phare représente 17% de ses ventes de pantalons pour femmes en magasin.

Mardi, l'action Lululemon cotée au Nasdaq avait perdu de 2,76% à New York à la clôture après avoir dégringolé plus de 6% en début de séance.

La firme canadienne qui promet dans un de ses slogans publicitaires "de vous faire transpirer" a affirmé qu'elle essayait de comprendre les raisons de cette infortune auprès de ses fabricants établis au Vietnam et à Taïwan.

Lululemon a démarré en 1998 avec un seul magasin près de Vancouver au Canada. Grâce notamment au développement du yoga, le groupe compte aujourd'hui plus de 200 magasins à travers le monde.

jmb-vs/rap/mdm

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.