Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le pape François célèbre sa messe inaugurale

Devant des dizaines de milliers de fidèles et de nombreux dignitaires étrangers rassemblés place Saint-Pierre, au Vatican, mardi matin, le pape François a demandé aux fidèles de protéger « toute créature de Dieu » et de faire preuve de « tendresse ».

Lors de son homélie, le pape a soutenu que le « vrai pouvoir d'un pontife est le service, il doit regarder vers le service humble, concret ».

Il a aussi appelé les leaders économiques, politiques et sociaux à « ne pas permettre que les signes de destruction et de mort accompagnent la marche de notre monde », en soulignant que chacun doit avoir « respect pour toute créature de Dieu et l'environnement ».

Quelques minutes avant la cérémonie, François a fait son entrée place Saint-Pierre à bord d'un véhicule entièrement découvert. Il n'a pas utilisé le véhicule aux vitres blindées comme l'avaient fait ses deux prédécesseurs. Souriant, le pape a salué la foule qui l'acclamait et brandissait des drapeaux.

Après ce tour de foule, il est allé prier sur la tombe de Pierre, le fondateur de l'Église catholique. Il a ensuite reçu ses emblèmes pontificaux. Le cardinal protodiacre, le Français Jean-Louis Tauran, a posé sur ses épaules le pallium, bande d'étoffe se portant sur la chasuble, et le doyen du collège cardinalice, le cardinal italien Angelo Sodano, lui a passé à la main gauche l'anneau du pêcheur.

Plus de 130 délégations étrangères et plus de 30 chefs d'État ont assisté à la messe inaugurant l'arrivée de François à la tête de l'Église catholique. Le vice-président américain Joe Biden et les dirigeants de la plupart des pays d'Amérique latine étaient présents. Le primat de l'Église orthodoxe de Constantinople, Bartholomée 1er, a également assisté à la messe, une première depuis le grand schisme d'Orient de 1054.

Pour assurer la sécurité du pape, des représentants étrangers et des fidèles, les autorités italiennes ont mobilisé quelque 3000 membres des forces de sécurité, dont certains en civil. Des tireurs d'élite étaient postés sur les toits.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.