Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Image de marque de Montréal en mode: la ministre tranchera sous peu

Models present creations for Miu Miu during the Fall/Winter 2013-2014 ready-to-wear collection show, on March 6, 2013 in Paris. AFP PHOTO/MARTIN BUREAU        (Photo credit should read MARTIN BUREAU/AFP/Getty Images)
Models present creations for Miu Miu during the Fall/Winter 2013-2014 ready-to-wear collection show, on March 6, 2013 in Paris. AFP PHOTO/MARTIN BUREAU (Photo credit should read MARTIN BUREAU/AFP/Getty Images)

Montréal pourrait bénéficier d’une nouvelle stratégie pour soutenir le développement de la mode. Une aide qui a fait l’objet d’une étude détaillée, dont les résultats doivent être déposés sur le bureau de la ministre à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, sous peu.

Au printemps 2012, sous le gouvernement de Jean Charest, les anciens ministres des Finances et de la Culture, Raymond Bachand et Christine St-Pierre, avaient annoncé la création d’un Groupe de travail sur la mode.

Le but : «renforcir l’industrie de la mode et du vêtement puis positionner Montréal parmi les villes de mode et de créativité».

Stratégie de positionnement

Afin d’arriver à mieux comprendre les problèmes de l’industrie, le Groupe de travail a octroyé un contrat à la firme de communication Sid Lee - au coût de 98 775$ - pour la réalisation d’une stratégie d’image de marque pour Montréal.

Selon les informations obtenues par Le Huffington Post Québec, l’étude s’est échelonnée du 13 août au 15 décembre 2012. Elle comprenait trois principales étapes, dont une «évaluation de la situation de l’image de marque de Montréal, une stratégie de positionnement». Finalement, l'étude comprenait aussi une section qui implique de «concevoir les outils créatifs du branding pour déployer la marque et infiltrer les publics cibles», peut-on lire dans le contrat, obtenu en vertu de la Loi d’accès à l’information.

«Nous avons, en effet, élaboré une étude exhaustive sur l’industrie de la mode en plus d’avoir élaboré certaines hypothèses», confirme Yanick Deschênes, vice-président, global PR et communications chez Sid Lee.

Dans les mains de la ministre

D’après le responsable des relations avec les médias au ministère des Finances et de l’Économie, Jean-Pierre D’Auteuil, les membres du Groupe de travail sur la mode auraient approuvé le rapport le 28 février. Il a été par la suite acheminé à la ministre déléguée.

«L’étude est complétée et les recommandations seront soumises sous peu à la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb. Cette stratégie de branding est l’un des éléments clés qui fait partie des recommandations du Groupe de travail mode», précise-t-il.

Avare de commentaires, Elliot Lifson, vice-président de Vêtements Peerless et co-président du groupe de travail, a indiqué avoir pris connaissance du contenu de la stratégie d’image de marque pour Montréal. «Les résultats ne sont pas encore publics. Il faut voir avec la ministre pour les orientations qui seront prises», s’est-il limité à commenter.

Déjà près de 200 000$ en dépenses

À ce jour, le Groupe de travail a dépensé 196 775$ pour des contrats de service professionnel, incluant le contrat de Sid Lee pour la création d’image de marque pour Montréal.

Toutefois, il semble que les dépenses liées aux réunions du Groupe s’élèvent seulement à 896,27$, selon les documents reçus via la Loi d’accès à l’information.

Lors de sa création, on se rappellera que le gouvernement avait alloué un soutien financier de 500 000 $. Cette somme devait comprendre «l’appui aux évènements mode de Montréal, le développement des marchés hors Québec et l’intégration des technologies de l’information et des communications dans les PME de ce secteur», pouvait-on lire dans le communiqué de presse, en date du 22 juin 2012.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les robes les plus originales des stars

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.