Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

En entendant la preuve contre lui, Magnotta s'écroule à son enquête préliminaire

In this courtroom sketch, accused killer Luka Rocco Magnotta appears in court Wednesday, Jan. 9, 2013 in Montreal. Magnotta is charged with first-degree murder in the slaying and dismemberment of Chinese engineering student Jun Lin. (AP Photo/The Canadian Press, Mike McLaughlin)
In this courtroom sketch, accused killer Luka Rocco Magnotta appears in court Wednesday, Jan. 9, 2013 in Montreal. Magnotta is charged with first-degree murder in the slaying and dismemberment of Chinese engineering student Jun Lin. (AP Photo/The Canadian Press, Mike McLaughlin)

MONTRÉAL _ Luka Rocco Magnotta s'est effondré dans la salle d'audience lors de son enquête préliminaire, mardi.

Le suspect dans une affaire de meurtre et de démembrement s'est écroulé au sol alors qu'il était en train d'écouter les preuves déposées contre lui, qui sont sujettes à une ordonnance de non-publication.

Magnotta paraissait bouleversé lors de l'audience, couvrant sa bouche avec sa main comme s'il se sentait malade en entendant la preuve. Il a gardé les yeux fermés pendant la séance et semblait essuyer des larmes sous ses lunettes.

Après environ 10 minutes de cette partie de l'audience, le suspect a demandé au gardien du box des accusés s'il pouvait prendre une pause de cinq minutes.

Il s'est levé et s'est écroulé au sol tout de suite après que la juge eut accordé une pause prolongée pour le dîner.

Le procureur de la Couronne a indiqué au personnel de la barrière de sécurité à l'extérieur de la salle d'audience de se préparer à l'éventuelle arrivée d'une ambulance.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'audience préliminaire de Luka Rocco Magnotta

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.