Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Afghanistan: l'ONU souligne la nécessité de tenir des élections crédibles

Les Nations unies et plusieurs pays occidentaux ont prévenu mardi le gouvernement afghan qu'il était "essentiel" d'organiser des élections crédibles pour la poursuite du soutien international après 2014.

"Une élection présidentielle crédible et sans exclusions est essentielle pour assurer l'avenir du pays et maintenir l'aide internationale" à l'Afghanistan, a souligné l'ambassadrice américaine Susan Rice au cours d'un débat au Conseil de sécurité.

"L'élection doit produire un résultat qui soit légitimement accepté par le peuple afghan", a-t-elle ajouté. "Il est important que des dirigeants respectés et professionnels soient nommés pour diriger les instances électorales".

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a prôné devant le Conseil "une large participation et un processus crédible" pour ces élections.

Pour l'ambassadeur français Gérard Araud, l'élection présidentielle du 5 avril 2014 et les législatives prévues en 2015 "seront un jalon important pour la communauté internationale et son soutien de long terme à l'Afghanistan".

"Nous appelons les autorités afghanes à organiser des élections crédibles, (...) transparentes et pacifiques, en se dotant d'un registre électoral fiable, d'un cadre législatif adéquat, de mesures anti-fraude robustes et en garantissant l'indépendance de la Commission Electorale Indépendante (IEC)", a-t-il ajouté.

"A mesure que ces élections approchent, il est essentiel que le gouvernement afghan mette en place un cadre électoral approprié", a estimé le ministre des Affaires étrangères australien Bob Carr, qualifiant l'élection de "cruciale".

L'Australie coordonne l'action du Conseil de sécurité sur l'Afghanistan.

Le scrutin présidentiel doit se tenir quelques mois avant la fin de la mission de combat de l'Otan et près de dix ans après la première élection du président Hamid Karzaï. Selon la Constitution afghane, M. Karzaï, qui en est actuellement à son deuxième mandat à la tête du pays, n'est pas éligible à ce scrutin.

Le Conseil de sécurité a adopté une résolution qui prolonge le mandat de la Mission de l'ONU en Afghanistan (MANUA) pour un an et "se félicite de l'engagement pris par le gouvernement afghan (..) d'améliorer encore le processus électoral".

Dans cette résolution, le Conseil "se déclare vivement préoccupé par le nombre élevé de pertes civiles en Afghanistan, en particulier parmi les femmes et les enfants, dont la grande majorité sont causées par les talibans, al-Qaïda et d'autres groupes extrémistes violents".

Selon l'ONU, le nombre de femmes et de filles tuées a augmenté de 20% en Afghanistan en 2012.

M. Ban s'est dit "très troublé qu'il y ait encore, malgré certaines améliorations (..), un climat d'impunité en Afghanistan pour les auteurs d'exactions contre les femmes et les filles".

tw/avz/mdm

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.