Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Accès aux informations gouvernementales : la commissaire de C.-B. s'inquiète

La commissaire à l'information et à la vie privée de la Colombie-Britannique a demandé la tenue d'une enquête préliminaire après la publication du rapport du sous-ministre John Dyble sur le scandale du vote « ethnique ».

La commissaire Elizabeth Denham indique que ce rapport, un courriel envoyé par l'ancienne chef de cabinet adjointe de la première ministre Christy Clark et le plan stratégique « multiculturel » sont inquiétants.

« Ces documents soulèvent des questions sur l'usage de comptes de courriels personnels dans le but d'éviter d'être soumis à la loi sur l'accès à l'information et sur le partage inapproprié d'information privée », a expliqué la commissaire par voie de communiqué.

Elizabeth Denham a demandé à son personnel d'effectuer une enquête préliminaire afin de déterminer s'il y a lieu d'ouvrir une enquête officielle.

La commissaire a indiqué que son bureau allait également poursuivre ses recherches afin de déterminer si le nombre croissant de demandes d'accès à l'information qui se soldent par une réponse négative en raison de documents non existants est dû à l'usage de courriels privés.

De plus, Elizabeth Denham a publié un document qui explique que la loi sur l'accès à l'information peut s'appliquer aux comptes de courriels personnels s'ils sont utilisés pour faire du travail pour le gouvernement provincial.

Vincent Gogolek, de l'Association provinciale pour l'accès à l'information et à la protection de la vie privée se réjouit de la décision de la Comissaire à l'information. « Ce qu'il faut maintenant c'est des pénalités pour des contraventions et on a ça au niveau fédéral », ajoute-t-il.

Cet organisme avait porté plainte auprès de la commissaire l'été dernier. Dans un rapport publié ce mois-ci, elle avait conclu que le gouvernement manquait de transparence.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.