NOUVELLES
18/03/2013 02:54 EDT | Actualisé 18/05/2013 05:12 EDT

Cellulaire au volant : un coroner réclame 9 points d'inaptitude

SRC

Le coroner Yvon Garneau a rendu son rapport d'investigation lundi matin concernant une collision qui a fait deux morts, sur la route 122, à Saint-Guillaume, au Centre-du-Québec, en octobre 2012.

Yves Vigeant, 51 ans, de Saint-Hyacinthe et André Levasseur, 67 ans, de Sorel-Tracy, y avaient perdu la vie. Selon le coroner, l'accident a été causé parce qu'un des conducteurs, André Levasseur, a été distrait, en voulant répondre à son téléphone cellulaire. Il a ainsi dévié de sa voie, vers la gauche, et percuté de plein fouet le véhicule conduit par M. Vigeant.

« Je constate que le message ne passe pas. Les contraventions se multiplient et on ne fait qu'en jaser. Il est temps maintenant d'agir. Conduire trop vite, écrire des textes ou avoir une main sur le téléphone et l'autre sur le volant sont toutes des infractions fréquentes tant chez les jeunes conducteurs que chez les moins jeunes et qui résultent, à mon avis, de la méconnaissance évidente des dangers liés à la conduite automobile », déplore Me Garneau.

Cellulaire au volant : nombre d'infractions inscrites à la suite d'une condamnation à la SAAQ

2008 :18 248

2009 : 48 782

2010 : 50 141

2011 : 56 598

Selon le coroner Garneau, ce type d'infraction semble en hausse sans qu'on sache si ces chiffres représentent une augmentation du nombre de conducteurs fautifs ou une plus grande vigilance des corps policiers ou les deux.

« Il s'agit toutefois de 155 infractions par jour et il est probable que ce nombre ne représente qu'une petite partie des infractions commises. Toute personne moindrement attentive circulant sur la voie publique au Québec peut voir, chaque jour, des personnes conduisant et parlant en même temps dans un appareil tenu à la main et, même plus, être en train de texter au volant. »

Il recommande à la Société de l'assurance automobile du Québec (SAQQ) que le Code de la sécurité routière soit amendé afin que l'inscription des points d'inaptitude pour tout contrevenant à l'article 439.1 soit majorée à 9 points. Actuellement, un conducteur qui se fait prendre alors qu'il utilise son cellulaire est passible d'une amende de 115 $ et verra son dossier de conduite réduit de trois points d'inaptitude sur un total de 15.