NOUVELLES
17/03/2013 08:33 EDT | Actualisé 17/05/2013 05:12 EDT

Viol collectif en Inde : cinq suspects avouent

AP

Cinq hommes ont été arrêtés dimanche dans la ville rurale de Datia, dans le centre de l'Inde, pour leur présumée participation à un viol collectif d'une touriste suisse, a affirmé la police. Ces événements surviennent trois mois après un fait divers semblable qui a mis les Indiens en émoi.

Les suspects, originaires de villages voisins, ont avoué leur crime, a indiqué un officier de police, qui est à la recherche de deux autres hommes soupçonnés d'avoir été impliqués dans l'affaire.

La femme et son mari parcouraient à vélo l'État du Madhya Pradesh et étaient en route vers le Taj Mahal. Après avoir quitté la ville d'Orcha, ils ont décidé de camper dans un boisé pour y passer la nuit, lorsqu'un groupe de sept à huit hommes a attaqué le couple, attaché l'homme et violé sa femme en sa présence.

La chasse à l'homme entreprise dans la forêt entourant la ville de Datia pour tenter d'épingler les agresseurs a été diffusée sur les chaînes télévisées indiennes. Au total, 20 suspects auraient été détenus et interrogés, selon un inspecteur général adjoint de la police.

Traitée dans un hôpital à Gwalior samedi, la femme de 39 ans a obtenu son congé la journée même. L'état de santé du couple est satisfaisant, selon un policier local.

Cette agression survient alors que l'Inde est secouée par une vague de manifestations contre la violence sexuelle depuis le viol collectif mortel d'une jeune femme à New Delhi, le 16 décembre dernier.

Le gouvernement, sommé de répondre à l'indignation publique, vient de déposer un projet de loi qui punit le viol de 20 ans de prison, voire de la peine de mort si la victime succombe à ses blessures ou est laissée dans un état végétatif.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Manifestations en Inde après le décés d'une jeune femme violée Voyez les images