NOUVELLES
17/03/2013 06:58 EDT | Actualisé 17/05/2013 05:12 EDT

Raikkonen maîtrise en ouverture

Kimi Raikkonen a fait une course toute en douceur pour remporter le premier Grand Prix de la saison, à Melbourne. Il a devancé Fernando Alonso et Sebastian Vettel.

Le pilote finlandais avait démarré de la septième position sur la grille, et ne pointait qu'en 5e place à la foin du premier tour. Mais dès le 10e tour, il a effectué un premier arrêt pour repartir en pneus tendres, et c'est dans son deuxième relais qu'il a gagné sa course. Il a roulé pendant 25 tours en surveillant l'usure de ses pneus tendres, plus que quiconque dans le peloton, ce qui lui a premis de prendre la tête de la course. Il ne l'a pas lâchée par la suite.

Sebastian Vettel, qui avait pris le commandement de la course au départ, n'a pas pu creuser l'écart sur les pilotes Ferrari, qui ont profité du mauvais départ de Mark Webber (Red Bull).

L'Allemand a tooutefois souffert de la dégradation de ses pneus tendres en début de course.

« Quand on part en pole position, c'est pour gagner, mais je suis quand même content de cette 3e place, a réagi Vettel. Nous avions un plan similaire à celui de Ferrari et de toutes façons on n'aurait pas pu aller chercher Kimi, il était trop fort aujourd'hui. »

Alonso retrouvait ses ailes dans une Ferrari F138 beaucoup plus maniable que la précédente. Il a battu Vettel à Melbourne, les deux devant s'arrêter trois fois, sans toutefois pouvoir rattraper Raikkonen, qui tel un métronome et après deux arrêts seulement a filé avec la victoire. 

« C'était une très bonne course de notre part, à la fin d'une semaine solide mais compliquée, à cause de conditions météo changeantes », a réagi Alonso.

C'est d'ailleurs le pilote Lotus qui a obtenu le tour le plus rpaide du circuit, à deux tours de l'arrivée. En 1:29,274 à la vitesse moyenne de 213,845 km/h au 56e tour.

« J'étais un peu déçu par le résultat des qualifications, mais je savais que j'avais une très bonne voiture ce week-end, a dit Raikkonen, et que si j'arrivais à économiser mes pneus avant, j'aurais une bonne chance. J'ai pu les gérer au mieux, et j'ai aussi pu attaquer quand il le fallait. »

C'était la deuxième victoire de Kimi Raikkonen à Melbourne, après celle remportée en 2007 alors qu'il pilotait pour Ferrari.

Plus de détails à venir.

Résultats du Grand Prix d'Australie :

  1. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault), les 307,574 km à la moyenne de 204,926 km/h
  2. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 12,451
  3. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 22,346
  4. Felipe Massa (BRA/Ferrari) 33,577
  5. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 45,561
  6. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) 46,800
  7. Adrian Sutil (GER/Force India-Mercedes-Benz) 1:05,068
  8. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes-Benz) 1:08,449
  9. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) 1:21,630
  10. Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) 1:22,759
  11. Sergio Pérez (MEX/McLaren-Mercedes-Benz) 1:23,367
  12. Jean-Éric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari) 1:23,857
  13. Esteban Gutierrez (MEX/Sauber-Ferrari) 1 tour
  14. Valtteri Bottas (FIN/Williams-Renault) 1 tour
  15. Jules Bianchi (FRA/Marussia-Cosworth) 1 tour
  16. Charles Pic (FRA/Caterham-Renault) 2 tours
  17. Max Chilton (GBR/Marussia-Cosworth) 2 tours
  18. Giedo van der Garde (NED/Caterham-Renault) 2 tours

Abandons:

  • Nico Hülkenberg (GER/Sauber-Ferrari): problème d'alimentation d'essence, avant le départ
  • Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault): sortie de piste, 25e tour
  • Nico Rosberg (GER/Mercedes-Benz): problème électrique, 27e tour
  • Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari): problème d'échappement, 42e tour