NOUVELLES
17/03/2013 10:23 EDT | Actualisé 17/05/2013 05:12 EDT

Milan-Sanremo - Le peloton "tweete" pendant la pause

Signe des temps, les coureurs de Milan-Sanremo ont tweeté à qui mieux mieux dimanche durant la neutralisation de la classique italienne, tronquée de 43 kilomètres à cause de la neige.

"C'est le pire froid que j'ai connu", a rouspété l'Australien Mark Renshaw (Blanco). "Pourquoi faut-il courir sous la tempête de neige avant de monter dans le bus ?"

Les coureurs se sont arrêtés au 117e kilomètre de la course longue de 298 kilomètres pour rejoindre le littoral à bord de leurs confortables véhicules d'équipes.

"C'est la première fois que je peux envoyer à ma femme en direct des nouvelles de ma course", a souri le Néerlandais Maarten Tjallingii (Blanco), une fois installé dans le bus qui s'en allait vers le second départ à Cogoleto.

Le favori de la course, le Slovaque Peter Sagan (Cannondale), a préféré plaisanter de cette longue interruption d'environ deux heures: "Hey... c'est une pause café agréable".

"De ma vie, je n'ai jamais eu aussi froid qu'aujourd'hui", a souligné l'Espagnol Jose Joaquin Rojas (Movisgtar). "Zéro degré, avec la pluie et la neige gelées sur le vélo".

"Quelle folie !", s'est exclamé son coéquipier Francisco Ventoso (Movistar) alors que, par les soins de la messagerie instantanée, leur compatriote Joaquin Rodriguez, absent de la "classicissima", encourageait le peloton de Milan-Sanremo: "Tous mes encouragements aux survivants ! De vrais héros du premier au dernier! C'est une journée dont on se souvient toute sa vie."

jm/dac