NOUVELLES
17/03/2013 01:31 EDT | Actualisé 17/05/2013 05:12 EDT

Milan-Sanremo - Déclarations

Gerald Ciolek (GER/MTN-Qhubeka), vainqueur: "La journée a été étrange... mais elle se termine bien. Cela a été très dur. Il a fait très froid et, ensuite, il a fallu reprendre sous la pluie après l'arrêt. Dans le Poggio, j'ai dépensé beaucoup de forces. La Cannondale a accéléré l'allure. Je me suis accroché pour tenir sur le dernier kilomètre, l'allure était très rapide. Je voulais suivre pour essayer de tirer bénéfice de la situation car Cancellara aussi était devant. Sagan ? c'était le grand favori, il avait toutes les responsabilités sur les épaules. Dans les 150 derniers mètres, j'avais de très bonnes jambes, j'ai pu le passer. Les gens ont été surpris de me voir rejoindre l'équipe MTN-Qhubeka. J'ai adhéré au projet. Par rapport à ma précédente équipe, c'est très différent. J'ai eu plusieurs fois ma chance ces dernières années mais fondamentalement j'étais un équipier. Dans cette équipe, je suis leader. Après mes débuts (champion du monde espoirs 2006), les gens attendaient de moi que je gagne de grandes courses. J'ai dû attendre. Cette victoire est d'autant plus belle. Je la partage avec mes coéquipiers, de toutes les couleurs, qui font partie de cette famille."

Luca Paolini (ITA/Katusha), 5e: "Je suis satisfait. Je pense que j'ai fait un excellent travail à Poggio afin de combler l'écart sur Chavanel et Stannard mais j'ai payé cet effort dans les deux derniers kilomètres. Je suis un peu déçu parce que j'ai toujours envie de faire le meilleur résultat possible. Dans le groupe, je me suis retrouvé avec de grands coureurs. De toute façon, il y en avait de plus rapides que moi."

jm/dac