NOUVELLES
17/03/2013 02:41 EDT | Actualisé 17/05/2013 05:12 EDT

Le Tournoi 2013 en bref

LES CHIFFRES

37 comme le nombre d'essais inscrits lors de l'ensemble du Tournoi, soit une moyenne de 2,46 par match. Il s'agit du plus faible total depuis le passage à six nations, en 2000.

1999. Il faut remonter au XXe siècle et à la dernière édition à cinq nations, pour voir la France et l'Irlande présenter d'aussi mauvais bilans, soit une dernière place pour les Bleus et trois revers pour le XV du Trèfle. En outre, le XV de France n'a inscrit que 73 points sur ses cinq matches, une véritable disette offensive jamais connue depuis que la compétition se dispute à six.

36,4%. Comme la possession de balle moyenne de l'Ecosse. En laissant systématiquement le ballon à l'adversaire, le XV du Chardon a misé sur ses qualités de contre et son réalisme. Une stratégie payante, avec des essais inscrits au bout de longues chevauchées, contre l'Angleterre (2), l'Italie (2) ou la France (1).

1. Il ne reste plus qu'une équipe que l'Italie n'a toujours pas battue: l'Angleterre. Les Azzurri ont fait tomber pour la première fois l'Irlande lors de cette édition 2013 et se sont offerts pour la deuxième fois la France. Mais leur victime préférée reste l'Ecosse (6) tandis qu'ils comptent une victoire et un match nul contre le pays de Galles.

LES HOMMES

Alex Cuthbert. L'ailier du pays de Galles termine meilleur marqueur d'essais du Tournoi avec quatre réalisations. Il a fait étalage de toute sa classe face à l'Angleterre en réalisant un superbe doublé, déposant au passage son vis-à-vis Mike Brown. De bon augure en vue d'une sélection pour la tournée en Australie des Lions britanniques et irlandais en juin.

Wesley Fofana. Le centre du XV de France a sans conteste inscrit le plus bel essai de l'édition 2013, face à l'Angleterre à Twickenham le 23 février. Il éliminait cinq défenseurs anglais sur son aile droite pour aplatir 70 m après avoir reçu la balle, sur l'aile gauche. A couper le souffle.

Brian O'Driscoll. L'emblématique centre irlandais a-t-il dit au revoir au maillot vert après 125 sélections, comme il l'a laissé entendre ? Si tel était le cas, ce Tournoi fut une révérence bien triste, puisque jamais O'Driscoll n'avait connu un tel bilan: trois défaites, un match nul, une seule victoire et une médiocre cinquième place. Seule une sélection pour les Lions pourrait lui mettre encore du baume au coeur.

LES PHRASES

Rob Howley (sélectionneur par intérim du pays de Galles, après la victoire contre l'Angleterre): "Nous avons été superbes. La capacité de notre pack à porter la balle, notre patience, notre sang-froid, ont été remarquables. Je suis fier de faire partie de cette équipe qui a su revenir dans la course pendant le Tournoi."

Scott Johnson (entraîneur de l'Ecosse, après la victoire contre l'Irlande): "Je suis content pour les gars. Ils ont montré une autre image de nous, ils ont montré notre grande résolution. Nous n'aurions probablement pas dû gagner, mais nous l'avons fait en montrant un bel état d'esprit et un grand coeur."

jmt/sva/dac