NOUVELLES
17/03/2013 05:09 EDT | Actualisé 16/05/2013 05:12 EDT

F1: Kimi Raikkonen gagne le Grand Prix d'Australie devant Fernando Alonso

MELBOURNE, Australie - Kimi Raikkonen a enlevé les honneurs du Grand Prix de Formule Un d'Australie dimanche, confirmant du même coup le potentiel de l'écurie Lotus pour rivaliser avec celles de pointe cette saison.

Raikkonen n'a fait que deux arrêts aux puits, alors que ses principaux adversaires ont dû s'arrêter à trois reprises, prenant les commandes pour de bon à compter du 43e tour de cette course menée au total par sept pilotes différents. Le Finlandais est du même coup devenu le 15e pilote de l'histoire à remporter 20 épreuves en carrière.

«Je m'étais dit que ce serait facile à exécuter», a confié Raikkonen à propos de la stratégie de deux arrêts aux puits, «et j'ai connu un bon départ et ç'a bien été.»

«Nous avions un bon plan d'attaque, nous l'avons suivi et tout s'est déroulé parfaitement pour nous. Ce fut l'une de mes victoires les plus faciles en carrière.»

Fernando Alonso, sur Ferrari, a terminé en deuxième place. L'Espagnol a semblé avoir l'opportunité de l'emporter après qu'il n'eut accusé qu'un déficit de 6,2 secondes avec 12 tours à compléter, mais il n'a pu combler le fossé restant. Il s'est néanmoins dit satisfait de la position de Ferrari au sein du plateau comparativement aux premières épreuves de la saison dernière.

«Je suis extrêmement heureux. Nous avions connu un mauvais début de saison l'an dernier, mais cette année c'est beaucoup plus positif», a reconnu Alonso. «Nous serons de nouveau très compétitifs.»

Le détenteur de la pole position et triple champion du monde en titre, Sebastian Vettel, sur Red Bull, a complété le podium. Il a été contraint d'entrer aux puits après seulement sept tours en raison de la dégradation prématurée de ses gommes extra-tendres, et il n'a plus jamais été un facteur dans cette course par la suite.

«Après les deux ou trois premiers tours les pneus ont commencé à se dégrader, et nous n'avons pas pu demeurer en piste aussi longtemps que certains autres», a dit Vettel. «Nous devons parfois admettre que d'autres pilotes étaient plus rapides.»

Felipe Massa, sur l'autre Ferrari, a fini en quatrième position devant Lewis Hamilton, qui disputait sa première épreuve sur Mercedes. Le favori local, Mark Webber, sur l'autre Red Bull, a pris le sixième rang.

Le pilote Force India Adrian Sutil — qui a mené l'épreuve à deux reprises et fut la victime du dépassement de Raikkonen en fin de course — a finalement été relégué à la septième position devant son coéquipier Paul di Resta. Jenson Button, sur McLaren, et Romain Grosjean, sur Lotus, ont complété le top-10.