NOUVELLES
17/03/2013 08:23 EDT | Actualisé 17/05/2013 05:12 EDT

Défi J'arrête, j'y gagne: 22 000 fumeurs se sont engagés à arrêter

cigarette butt on white
Shutterstock
cigarette butt on white

MONTRÉAL - Près de 22 000 fumeurs se sont inscrits cette année au «Défi J'arrête, j'y gagne».

Les participants se sont engagés à arrêter de fumer pendant au moins six semaines, soit la durée de la campagne, qui a débuté le 1er mars dernier et qui se terminera le 11 avril.

La campagne est qualifiée d’«efficace» par les organisateurs. En moyenne, 2 participants sur 3 réussissent à ne pas fumer pendant les 6 semaines du Défi.

Une récente étude de la Direction de santé publique de Montréal estime que, depuis la création du Défi en 2000, plus de 60 000 Québécois sont devenus des non-fumeurs en y participant.

Selon la porte-parole du Défi, la Dre Roxanne Néron, le taux d'abstinence des participants adultes, un an après leur arrêt, est de près de 20 pour cent. Ce taux est nettement supérieur au taux d'abstinence de 3 à 5 pour les individus qui cessent de fumer sans recourir à une méthode d'aide.

Cette année, le plus fort taux de participation au Défi, soit 32 pour cent, se trouve dans le groupe d'âge des 20 à 34 ans.

Les participants qui relèvent le Défi sont invités, pour le réussir, à utiliser les ressources offertes: ils peuvent avoir recours à une aide pharmacologique ou à l'un des services d'aide à la cessation nationaux, comme la ligne 1 866 jarrête (527-7383) et les centres d'abandon du tabagisme.

Afin d'augmenter leurs chances de réussir leur démarche, le Défi offre aux participants, pendant les six semaines de la campagne et le reste de l'année, un soutien gratuit, dont une série de courriels d'encouragement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Comment retrouver le calme