NOUVELLES
17/03/2013 11:41 EDT | Actualisé 17/05/2013 05:12 EDT

Cinq suspects arrêtés en lien avec le viol d'une touriste suisse en Inde

NEW DELHI - Les autorités indiennes ont arrêté cinq hommes relativement au viol collectif d'une touriste suisse qui a été attaquée alors qu'elle faisait du cyclotourisme avec son mari dans le centre de l'Inde.

Selon le représentant de la police D.K. Arya, les cinq suspects ont avoué avoir pris part à l'attaque, qui s'est produite vendredi soir dans une forêt du district de Datia, dans l'État de Madhya Pradesh, où le couple campait pour la nuit.

M. Arya a indiqué que les hommes étaient originaires de villages voisins et qu'ils avaient été appréhendés à Datia. Il a ajouté que les policiers recherchaient deux autres individus qui auraient aussi été impliqués dans l'affaire.

Le couple a raconté aux autorités que la dame avait été violée par sept ou huit agresseurs, mais qu'il faisait noir et qu'il n'était pas certain du nombre exact.

Les assaillants ont battu le mari et l'on attaché à un arbre avant d'agresser la femme. Ils ont également volé le téléphone mobile et l'ordinateur portable de leurs victimes ainsi que 10 000 roupies (190 $CAN). La police a affirmé avoir retrouvé les objets dérobés chez l'un des hommes arrêtés.

La Suissesse âgée de 39 ans a été admise samedi dans un hôpital de Gwalior, une ville voisine, et a reçu son congé le même jour, ont précisé les forces de l'ordre.

Cet incident survient trois mois après que le viol collectif d'une jeune fille dans un autobus de New Delhi eut choqué la population indienne et provoqué des manifestations exhortant le gouvernement à adopter des lois pour protéger les femmes.

D'après les données du bureau indien de statistiques criminelles, une femme est violée à toutes les 20 minutes en Inde. Toutefois, plusieurs viols et agressions sexuelles ne sont pas rapportés en raison de la honte ressentie par les victimes dans ce pays très conservateur. L'Inde a l'un des taux de condamnation les plus bas au monde pour les cas de viols et de crimes commis envers les femmes.