NOUVELLES
17/03/2013 07:29 EDT | Actualisé 17/05/2013 05:12 EDT

Budget Flaherty: le FRAPRU réclame plus pour le logement et l'itinérance

AP
Canada's Federal Finance Minister Jim Flaherty addresses the Canadian Club of Toronto to deliver the economic forecast on Friday, Nov. 25, 2011, in Toronto. (AP Photo/The Canadian Press, Chris Young)

MONTRÉAL - Même s'il nourrit peu d'espoir face au budget fédéral qui sera présenté jeudi par le ministre des Finances, Jim Flaherty, le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) estime qu'il s'agirait du moment idéal pour mettre fin aux incertitudes sur la poursuite de l'implication fédérale dans la lutte contre les problèmes de logement et d'itinérance.

Le FRAPRU souligne que c'est le 31 mars 2014 que se terminera le Cadre de référence sur le logement abordable, en vertu duquel Ottawa contribue financièrement aux programmes d'habitation du Québec, notamment en matière de nouveaux logements sociaux. Tout en souhaitant que le gouvernement Harper annonce dès maintenant la poursuite de cette contribution, le FRAPRU réclame une bonification majeure. Actuellement, le Québec reçoit d'Ottawa la somme de 57,7 millions $ par année.

C'est aussi le 31 mars 2014 que prendra fin la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance qui finance différents types d'intervention communautaire auprès des sans-abri, dont plusieurs en habitation. Le FRAPRU demande également l'annonce immédiate de la prolongation et de l'accroissement de l'aide fédérale. Il revendique qu'au Québec, le budget, qui est gelé à 20 millions $ par année depuis 12 ans, passe à 50 millions $.

Le FRAPRU trouve «scandaleux» que le gouvernement fédéral se déleste graduellement de ses responsabilités en matière de logement et d'itinérance, n'y consacrant qu'un pour cent de ses dépenses publiques.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les faits saillants du budget 2012