Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mort de l'ancien gouverneur Booth Gardner, défenseur du suicide assisté

Booth Gardner, un démocrate qui a été gouverneur de l'État de Washington pendant deux mandats et qui s'est plus tard fait connaître pour son combat pour la légalisation du suicide assisté, est décédé de complications liées à la maladie de Parkinson.

Il est mort vendredi chez lui à Tacoma, a indiqué Ron Dotzauer, porte-parole de la famille samedi. Il était âgé de 76 ans.

Le travail de M. Gardner a contribué à ce que l'État de Washington devienne le deuxième aux États-Unis à légaliser le suicide assisté pour les malades en phase terminale.

Après avoir été le 19e gouverneur de l'État de Washington de 1985 à 1993, M. Gardner avait travaillé comme ambassadeur commercial à Genève, dans le sport pour les jeunes et pour une variété de causes philanthropiques.

Mais son plus grand effort politique a été sa campagne à succès « Mort dans la dignité » de 2008, qui a ultimement mené à ce que l'État de Washington passe, en 2009, une loi controversée similaire à celle en place en Oregon depuis 1997. La loi permet aux adultes en phase terminale d'une maladie, à qui il reste six mois ou moins à vivre, de demander à leur médecin une dose létale de médicaments pour les aider à mourir.

M. Gardner savait qu'il ne pourrait bénéficier de la loi puisque la maladie de Parkinson, bien qu'incurable, n'est pas fatale. Il avait toutefois confié à l'époque que le fait que sa propre condition s'empirait avait fait de lui un militant pour ceux qui veulent contrôler la façon dont ils meurent.

Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.