NOUVELLES
16/03/2013 01:51 EDT | Actualisé 16/05/2013 05:12 EDT

L'ambassade libyenne au Caire suspend ses activités après des manifestations

L'ambassade de Libye au Caire a annoncé samedi avoir suspendu sine die ses activités après de manifestations hostiles de coptes (chrétiens égyptiens), dénonçant la mort sous la torture d'un des leurs en Libye.

Dans un communiqué, l'ambassade a indiqué avoir décidé de suspendre sine die ses activités au Caire, notamment ses services consulaires, chargés de fournir des visas pour la Libye, qui emploie des centaines de milliers d'Egyptiens.

Un responsable de cette ambassade a indiqué à l'AFP sous le couvert de l'anonymat que cette décision intervenait après la multiplication de heurts entre des coptes et les services de sécurité de l'ambassade, ajoutant que la chancellerie resterait fermée jusqu'au "règlement de la crise".

Ces heurts ont suivi l'annonce le 11 mars, par un avocat spécialisé dans la défense de la communauté copte, de la mort sous la torture d'un copte égyptien détenu par les services de sécurité libyens à Benghazi, dans l'est de la Libye.

Le 1er mars, un responsable des services de sécurité de Benghazi avait indiqué qu'une cinquantaine de chrétiens égyptiens soupçonnés de prosélytisme avaient été arrêtés quelques jours auparavant dans cette ville.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la minorité chrétienne en Libye exprime des craintes quant à la montée de la mouvance islamiste extrémiste.

Des hommes armés ont pénétré jeudi dans l'église copte de Benghazi et y ont mis le feu, selon des témoins. Cette église avait été déjà attaquée fin février, et le curé ainsi que son adjoint avaient été agressés.

Les Coptes représentent 6 à 10% de la population égyptienne et constituent la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient.

ht/hj/cnp