NOUVELLES
16/03/2013 08:52 EDT | Actualisé 16/05/2013 05:12 EDT

É-U: mort d'un ancien gouverneur de Washington défenseur du suicide assisté

OLYMPIA, États-Unis - Booth Gardner, un démocrate qui a été gouverneur de l'État de Washington pendant deux mandats et qui s'est plus tard fait connaître pour son combat pour la légalisation du suicide assisté, est décédé de complications liées à la maladie de Parkinson.

Il est mort vendredi chez lui à Tacoma, a indiqué Ron Dotzauer, porte-parole de la famille samedi. Il était âgé de 76 ans.

Le travail de M. Gardner a contribué à ce que l'État de Washington devienne le deuxième aux États-Unis à légaliser le suicide assisté pour les malades en phase terminale.

Après avoir été le 19e gouverneur de l'État de Washington de 1985 à 1993, M. Gardner avait travaillé comme ambassadeur commercial à Genève, dans le sport pour les jeunes et pour une variété de causes philanthropiques.

Mais son plus grand effort politique a été sa campagne à succès «Mort dans la dignité» de 2008, qui a ultimement mené à ce que l'État de Washington passe, en 2009, une loi controversée similaire à celle en place en Oregon depuis 1997. La loi permet aux adultes en phase terminale d'une maladie, à qui il reste six mois ou moins à vivre, de demander à leur médecins une dose létale de médicaments pour les aider à mourir.

M. Gardner savait qu'il ne pourrait bénéficier de la loi puisque la maladie de Parkinson, bien qu'incurable, n'est pas fatale. Il avait toutefois confié à l'époque que le fait que sa propre condition s'empirait avait fait de lui un militant pour ceux qui veulent contrôler la façon dont ils meurent.

«C'est incroyable à quel point ça peut aider les gens à avoir l'esprit tranquille. Il existe plus de gens qui aimeraient avoir le contrôle sur leurs derniers jours que de gens qui ne le voudraient pas», avait-il fait valoir à l'Associated Press.

Un documentaire sur sa croisade, intitulé «La dernière campagne de Booth Gardner» avait été mis en nomination pour un Oscar en 2010.