NOUVELLES
15/03/2013 05:17 EDT | Actualisé 15/05/2013 05:12 EDT

Yémen: les événements depuis l'accord de transition de novembre 2011

Rappel des principaux événements au Yémen depuis l'accord de transition signé en novembre 2011 entre le pouvoir et l'opposition prévoyant un dialogue national qui doit démarrer le 18 mars à Sanaa.

Ce dialogue vise à élaborer une nouvelle Constitution et à préparer des élections législatives et présidentielle qui doivent se tenir en février 2014.

--2011--

- 23 nov: Le président Ali Abdallah Saleh signe à Ryad avec l'opposition parlementaire un accord de transition parrainé par les monarchies arabes du Golfe, en vertu duquel il doit remettre le pouvoir à son vice-président, Abd Rabbo Mansour Hadi, en échange de l'immunité pour lui-même et ses proches.

M. Saleh, au pouvoir depuis 33 ans, était confronté depuis 10 mois à un soulèvement populaire qui a fait des centaines de morts.

--2012--

- 21 fév: M. Hadi, unique candidat, est élu (99,8%) président. Le scrutin, boycotté dans le Nord, haut lieu de la rébellion zaïdite (chiite), est émaillé de violences dans le Sud où le mouvement autonomiste se radicalise (dix morts).

- 25 fév: Hadi prête serment devant le Parlement, s'engageant à "préserver l'unité" et à "poursuivre le combat contre Al-Qaïda" qui a renforcé son emprise dans l'Est et le Sud.

Dans le Sud, 26 soldats sont tués dans un attentat suicide contre un palais présidentiel, revendiqué par Al-Qaïda.

- 4 mars: 185 soldats et 25 assaillants sont tués dans l'attaque d'une caserne à Koud (sud), menée par Al-Qaïda.

- 9-14 avr: Plus de 220 morts dans des combats entre l'armée et des combattants des "Partisans de la Charia" (Al-Qaïda) qui tentent de prendre le contrôle de Loder (sud).

- 12 mai/mi-juin: Vaste offensive de l'armée qui permet de déloger Al-Qaïda de ses fiefs dans la province d'Abyane (sud). Plus de 560 morts.

Les Etats-Unis multiplient les raids ciblés de drones contre le réseau islamiste.

- 21 mai: Près de 100 soldats tués à Sanaa dans un attentat revendiqué par Al-Qaïda.

- 31 mai: Les rebelles zaïdites donnent leur accord pour participer au dialogue.

- 14 août: Des soldats fidèles à Saleh attaquent le siège du ministère de la Défense à Sanaa (trois morts).

- 12 sept: A Sanaa, plus de 200.000 manifestants réclament la levée de l'immunité de Saleh, l'accusant d'alimenter l'instabilité dans le pays.

- 3 oct: Le Mouvement sudiste décide de boycotter le dialogue national.

- 19 déc: Restructuration de l'armée réduisant le pouvoir des proches de l'ex-président. La Garde républicaine, commandée par le fils aîné de M. Saleh, Ahmed, disparaît de l'organigramme, plusieurs autres hauts officiers sont limogés.

--2013--

- 27 jan: Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU à Sanaa pour apporter leur soutien à M. Hadi.

- 15 fév: Le Conseil de sécurité menace de sanctions ceux qui perturberaient la transition, citant nommément M. Saleh.

- 21 fév: Accrochages entre policiers et séparatistes sudistes à Aden pour le 1er anniversaire du départ de Saleh (neuf morts en six jours).

Le Mouvement sudiste appelle les habitants d'Aden à la "désobéissance civile".

- 24/25 fév: Première visite de M. Hadi dans le Sud.

- 27 fév: Devant des milliers de partisans à Sanaa, Saleh affirme soutenir l'unité du pays.

- 9 mars: Des dirigeants autonomistes du Sud réunis à Dubaï sous l'égide de l'ONU s'engagent à rejeter la violence sans formellement à participer au dialogue national.

kd/pj/at