NOUVELLES
15/03/2013 10:08 EDT | Actualisé 15/05/2013 05:12 EDT

Wall Street reprend son souffle après des données américaines mitigées

La Bourse de New York, dont l'indice vedette Dow Jones aligne les records depuis huit séances, reprenait son souffle vendredi à l'ouverture après une salve d'indicateurs mitigés sur les Etats-Unis: le Dow Jones lâchait 0,25% et le Nasdaq 0,16%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 36,09 points, à 14.503,05 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 5,22 points, à 3.253,71 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500, qui a frôlé jeudi son propre record (1.565,15 points) franchi le 9 octobre 2007, perdait 0,24% (-3,72 points) à 1.559,51 points.

Wall Street avait fini en hausse jeudi, le Dow Jones signant son huitième record historique d'affilée et sa dixième séance consécutive de hausse, une première depuis 1996, en progressant de 0,58% à 14.539,14 points. Le Nasdaq avait atteint un nouveau plus haut depuis le 7 novembre 2000 en grimpant de 0,43%, à 3.258,93 points.

Mais vendredi, les marchés américains "sont aux prises avec des données économiques mitigées" qui incitaient les investisseurs à prendre un peu de recul, ont remarqué les analystes de Charles Schwab.

La production industrielle a nettement rebondi en février (+0,7%), plus que prévu par les analystes, mais l'activité manufacturière de la région de New York ralentit légèrement en mars, selon l'indice Empire State publié par la banque centrale américaine (Fed), qui a cédé 0,8 point par rapport à février.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont de leur côté connu en février leur hausse la plus forte en plus de trois ans et demi sous l'effet de la remontée des cours du pétrole, progressant de 0,7% par rapport à janvier.

Par ailleurs, la balance américaine des flux de capitaux investis à long terme est restée elle dans le vert en janvier, mais a vu son excédent fondre par rapport à décembre. Le solde positif de cette balance traduit le fait que les Etats-Unis attirent plus de capitaux investis à long terme chez eux qu'ils n'en investissent à l'étranger.

Le marché obligataire progressait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 2,017% contre 2,033% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,227% contre 3,242% la veille.

jum/ved/are