NOUVELLES
15/03/2013 02:14 EDT | Actualisé 15/05/2013 05:12 EDT

Trois étudiants s'immolent par le feu au Sénégal

DAKAR, Sénégal - Trois étudiants ont décidé de s'immoler par le feu sur le campus de la plus importante université du Sénégal, vendredi, afin de dénoncer la façon dont le département de géographie gère leurs crédits universitaires.

Les trois ont survécu puisque des témoins sont intervenus en leur lançant du sable. L'un d'entre eux a été hospitalisé afin d'obtenir des soins pour des brûlures au bras et sur une partie du visage.

Avant d'être transporté à l'hôpital local, où il devait rencontrer un psychiatre, Mansour Niang a déclaré qu'il ne voulait plus vivre et qu'il était très fier de ce qu'il avait fait.

Les étudiants de la faculté de géographie avaient entamé une grève de la faim le mois dernier afin de témoigner de leur mécontentement par rapport à une réforme du calcul des crédits universitaires au programme de premier cycle en géographie, d'une durée de trois ans.

Mansour Niang et ses camarades de classe soutiennent qu'il n'étaient qu'à un seul crédit d'obtenir leur diplôme, et qu'en vertu de ces changements, il devront passer une autre année scolaire afin de suivre un cours d'une durée équivalente à deux heures par semaine. Cela signifie également qu'ils ne seront pas admissibles au programme de maîtrise en géographie.

Le leader étudiant Seydou Niang, qui a organisé la grève de la faim à l'université Cheikh Anta Diop de Dakar, soutient que 50 autres étudiants sont prêts à s'immoler par le feu en guise de protestation.