DIVERTISSEMENT
15/03/2013 08:51 EDT | Actualisé 15/03/2013 09:15 EDT

L'OSM célèbre avec faste son 80e anniversaire

Courtoisie

Alors qu’il s’apprête à célébrer ses 80 ans, l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) n’a jamais paru aussi fringant. L’institution soulignera, au cours de la saison 2013-2014, ses huit décennies d’existence avec une programmation éclectique valsant entre des œuvres classiques et contemporaines, des spectacles à vocation populaire et des invités de marque, et s’enrichira de surcroît d’un nouvel instrument: le grand orgue Pierre Béique, qui ajoutera au caractère déjà majestueux de sa résidence, la Maison symphonique.

Maestro Kent Nagano a tracé le bilan des réussites de l’ensemble qu’il dirige depuis maintenant huit ans et a détaillé les défis qui les attendent, ses musiciens et lui, dans les années à venir, lors d’un point de presse tenu jeudi en présence de plusieurs invités. Le chef ne s’est pas montré peu fier du chemin parcouru et a promis plusieurs belles surprises à venir aux spectateurs d’ici et d’ailleurs.

«L’OSM doit répondre à un standard d’excellence qui est, selon moi, sans compromis», a déclaré l’homme. «Il doit refléter Montréal, mais aussi tout le Québec, sur la scène internationale. Et le Québec, c’est la générosité, la créativité, l’innovation et une personnalité forte. Chaque génération de l’Orchestre a représenté ça et, pour moi, c’est non négociable.»

«Je crois que nous pouvons tous être fiers de ce que l’OSM a accompli.», a poursuivi monsieur Nagano. «Le 80e anniversaire sert de point de référence, mais symbolise aussi notre potentiel, aujourd’hui. Avec cette attitude de faire rayonner les valeurs québécoises et ce travail acharné, il n’y a pas vraiment de limites. Le futur est ouvert. On va célébrer le passé et on ira aussi très loin.»

De tout pour tous

Les paroles de Kent Nagano, qui évoquent un avenir rayonnant, prennent tout leur sens lorsqu’on jette un œil à la liste des événements qui jalonneront la prochaine année de l’OSM. Les mélomanes de toutes natures y trouveront leur plaisir, l’organisation ayant à cœur la démocratisation de son art.

En ouverture de saison, on mise sur La Damnation de Faust et la Symphonie fantastique de Berlioz pour donner le ton. Ensuite, des incontournables de Bruckner, de Beethoven, de Brahms et de Bach (dont la Messe en si mineur qui sera jouée dans le temps des fêtes) interpelleront les plus fidèles, au même titre que huit nouvelles créations de Serge Arcuri, Simon Bertrand, Scott Good, Jeffrey Ryan, Nicolas Gilbert, Christos Hatzis, David Philip Hefti et Kaija Saariaho. Plusieurs chefs et musiciens de renom seront aussi de passage entre les murs de la Maison symphonique à compter du mois de septembre. Des anniversaires majeurs seront en outre soulignés: le 450e de Shakespeare, le 200e de Wagner et le 100e de Britten, en plus des 50 ans de la Place des Arts.

Puis, en mai, l’inauguration du grand orgue Pierre Béique clôturera les activités, et le public sera convié à des portes ouvertes, des manifestations et des concerts. L’organiste Olivier Latry, titulaire du Grand Orgue de Notre-Dame de Paris et membre émérite de l’OSM, se produira notamment dans la Toccata et Fugue en ré mineur BWV 565 de Bach, la Symphonie no.3 avec orgue de Saint-Saëns et le Concerto pour orgue, cordes et timbales de Poulenc.

La musique populaire ne sera pas en reste. Les 2 et 3 octobre, Adam Cohen et Cœur de pirate marieront leurs univers à ceux de l’OSM, tandis que les 16 et 17 avril, une relecture symphonique des Belles-sœurs, de Michel Tremblay, comblera les amateurs de théâtre. Les deux albums Douze hommes rapaillés, d’après l’œuvre de Gaston Miron, seront, eux, condensés dans une Symphonie rapaillée, les 7 et 8 mai. Après le succès remporté par La Tuque en mousse de nombril, en 2011, un deuxième conte de Noël de Fred Pellerin rassemblera petits et grands du 16 au 18 décembre. La Basilique Notre-Dame sera enfin, le 10 décembre, le lieu de retrouvailles entre l’Orchestre et le chanteur Bruno Pelletier, qui avaient lancé un album conjoint il y a 10 ans.

La nouvelle série OSM Express proposera, dès 19h, des prestations courtes et sans entracte. Sous l’enseigne OSM Éclaté, Kent Nagano offrira le fruit d’une collaboration avec le mythique Frank Zappa. Plusieurs autres belles trouvailles figurent au menu de ce 80e tour de piste de l’OSM. Pour toutes les découvrir, on consulte le www.osm.ca.

INOLTRE SU HUFFPOST

Kent Nagano à L'Accueil Bonneau