NOUVELLES
15/03/2013 02:54 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Liza Frulla quitte les ondes de Radio-Canada

L'ancienne ministre libérale Liza Frulla renonce à ses fonctions de panéliste politique au Club des ex, sur les ondes de RDI, et au débat hebdomadaire du Téléjournal parce que Morrow Communications, l'entreprise de son conjoint André Morrow, a été citée jeudi par un témoin de la commission Charbonneau.

« Le mandat de panéliste politique, notamment dans une émission comme le Club des ex, implique qu'on puisse commenter librement et spontanément les développements de l'actualité brûlante. Par respect pour le public et pour mes collègues avec qui j'ai passé de si bons moments, il est préférable pour l'instant de me retirer », explique Liza Fulla.

Michel Cormier, directeur général de l'information de Radio-Canada, a souligné que « la passion avec laquelle Liza Frulla défend ses opinions en faisant appel à son expérience à la tête de ministères importants à Québec et à Ottawa a constitué un atout précieux pour Radio-Canada et RDI », et que « ces qualités ont contribué à faire du Club des ex l'émission par excellence des débats politiques ». Le patron du service de l'information de Radio-Canada ajoute que « comme pour le public, sa présence quotidienne va nous manquer, mais nous comprenons et acceptons les motifs de sa décision ».

Jeudi, le vice-président principal de SNC-Lavalin a affirmé devant la commission Charbonneau, que la firme de génie-conseil avait acquitté en 2005 une « fausse facture » de 75 000 $ de Morrow Communications pour des services qui avaient en fait été rendus à Union Montréal. Ce geste était survenu après le versement de 125 000 $ en argent comptant au responsable du financement du parti de l'ex-maire Gérald Tremblay, Bernard Trépanier.

La commission a déposé cette facture, envoyée à Pierre Anctil de SNC-Lavalin, en preuve. Elle s'élevait à plus de 86 000 $, en incluant les taxes. M. Cadotte a précisé que Morrow Communications avait pu rendre quelques services à SNC-Lavalin, mais certainement pas pour la somme requise. La facture a été acquittée à partir d'un compte de frais généraux de la firme.

Il y a quelques semaines, le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a réclamé une enquête sur les contrats octroyés par la Ville de Montréal aux entreprises Morrow Communications et Octane.