NOUVELLES
15/03/2013 06:41 EDT | Actualisé 15/05/2013 05:12 EDT

Les mises à l'essai de la batterie modifiée du 787 seraient complétées sous peu

Boeing s'attend à compléter la mise à l'essai de la batterie modifiée de son 787 d'ici une à deux semaines. Il reviendra alors à la Federal Aviation Association (FAA), agence gouvernementale chargée de l'aviation civile aux États-Unis, de décider à quel moment reprendront les vols des appareils.

C'est ce qu'a affirmé vendredi le vice-président à l'ingénierie de Boeing, Ron Hinderberger, qui s'est montré plus prudent que d'autres responsables du géant américain de l'aéronautique, qui ont laissé entendre la veille que les vols du 787 pourraient reprendre d'ici quelques semaines.

Boeing est en train de mettre à l'essai plusieurs modifications apportées à la batterie au lithium-ion du Dreamliner afin de prévenir toute surchauffe ou des incendies — conditions qui ont provoqué l'interruption de tous les vols de l'appareil depuis deux mois.

M. Hinderberger a indiqué vendredi qu'un essai en vol aurait lieu. D'autres essais seront réalisés au sol, le tout devant être complété au plus tard dans deux semaines.

Un autre représentant de Boeing, Michael Sinnett, avait précédemment déclaré à des journalistes à Tokyo qu'un tiers des tests de sécurité avaient été complétés. Pour sa part, un dirigeant japonais a fait savoir que les vols pourraient reprendre dès le mois prochain.

La flotte mondiale de 787 est clouée au sol depuis plusieurs semaines en raison de problèmes avec la batterie au lithium-ion de l'appareil, dont un incident qui a entraîné l'atterrissage d'urgence d'un avion dans l'ouest du Japon.

Par ailleurs, le transporteur aérien polonais LOT, qui est propriétaire de deux 787, a dit négocier avec Boeing à Varsovie pour tenter d'obtenir une indemnité.

LOT, qui est déjà lourdement endetté, a affirmé que la situation lui avait fait perdre environ 50 000 $ US par jour. Le transporteur souhaite que Boeing assume la responsabilité financière du problème.