NOUVELLES
15/03/2013 11:18 EDT | Actualisé 15/05/2013 05:12 EDT

L'endettement des ménages est demeuré à un niveau record au quatrième trimestre

OTTAWA - L'endettement des ménages canadiens est demeuré à un niveau record au quatrième trimestre, a fait savoir vendredi Statistique Canada.

Le ratio de la dette des ménages contractée sur le marché du crédit au revenu disponible — l'argent qui reste une fois les impôts payés — s'est maintenu à près de 165 pour cent lors des trois derniers mois de 2012, comparativement à 164,6 pour cent au troisième trimestre.

Cela signifie que pour chaque dollar de revenu disponible que gagne un ménage, celui-ci doit 1,65 $.

Sur une base annuelle, le niveau d'endettement a augmenté de 5,5 pour cent en 2012.

La dette des ménages inclut le crédit à la consommation, les hypothèques et les emprunts.

Les plus récentes données sur l'endettement ont été publiées alors que Statistique Canada faisait état d'une valeur nette nationale ayant atteint 6900 milliards $ au cours du quatrième trimestre, en hausse d'un pour cent par rapport au troisième trimestre de 2012. La valeur nette nationale est la somme de la valeur nette des personnes et des entreprises non constituées, de même que des secteurs des entreprises et des gouvernements.

L'agence gouvernementale a indiqué que les prix plus élevés de nombreux actifs étaient essentiellement à l'origine de cette augmentation, et que l'épargne nationale représentait 29 pour cent de l'augmentation de la valeur nette nationale.

La valeur nette des ménages a progressé de 1,4 pour cent au quatrième trimestre, principalement en raison de l'augmentation de la valeur des portefeuilles d'actions et des régimes de pension.

Les fonds obtenus par les ménages — crédit à la consommation, emprunts et hypothèques — ont totalisé 14,7 milliards $ au quatrième trimestre, avec en tête des emprunts hypothécaires établis à 11 milliards $.

À la fin du trimestre, la dette hypothécaire atteignait 1100 milliards $ et la dette de crédit à la consommation se situait à 477 milliards $.

Néanmoins, les capitaux propres en proportion des biens immobiliers sont demeurés légèrement inférieurs à 69 pour cent durant le trimestre, a indiqué Statistique Canada.