NOUVELLES
15/03/2013 02:26 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Le système antimissile américain renforcé après les récentes menaces nord-coréennes

En réaction aux récentes menaces de frappes nucléaires proférées par la Corée du Nord à l'endroit des États-Unis, l'administration Obama a décidé d'ajouter 14 intercepteurs à son système de défense antimissile sur la côte ouest.

Les responsables américains estiment que Pyongyang est incapable de perpétrer une attaque d'une telle ampleur, mais les dernières menaces ont exacerbé la tension - déjà vive - entre les deux nations.

Le secrétaire à la Défense Chuck Hagel prévoit en faire l'annonce vendredi. La décision de Washington a été rapportée d'abord sur les ondes de Fox News, et des représentants du secrétariat de la Défense ont confirmé l'information sous le couvert de l'anonymat.

Trente intercepteurs sont déjà en place en Californie et en Alaska. Cet ajout permettra aux États-Unis d'avoir une capacité encore plus importante d'abattre des missiles en plein vol.

Le système antimissile a été mis en place en 2004.


Associated Press