NOUVELLES
15/03/2013 02:09 EDT | Actualisé 15/05/2013 05:12 EDT

Dix ans de prison pour avoir voulu faire sauter des synagogues à New York

Un homme qui avait reconnu en décembre dernier avoir voulu faire sauter des synagogues à New York a été condamné vendredi à dix ans de réclusion.

Ahmed Ferhani, 28 ans, d'origine algérienne, avait été inculpé le 15 juin 2011 avec un complice, pour ses projets qui visaient à "envoyer un message de violence aux non-musulmans, Américains, chrétiens et juifs", a rappelé vendredi le procureur de Manhattan Cyrus Vance, en annonçant la condamnation.

En général, les affaires de terrorisme relèvent des autorités fédérales, mais Ferhani a été condamné en vertu de lois antiterroristes de l'Etat de New York, passées après les attentats du 11-Septembre. C'est le premier à être jamais condamné dans ce cadre.

Ferhani et son complice, Mohamed Mamdouh, 22 ans, dont le dossier est toujours en cours, avaient monté leur plan entre octobre 2010 et mai 2011.

Mi-avril 2011, Ferhani, piégé par un policier sous couverture, lui avait notamment fait part à plusieurs reprises de son désir de faire sauter la plus grande synagogue de New York, ainsi que des églises, et exprimé le souhait d'acheter des armes à feu et une grenade.

Début mai, il avait rencontré le policier et un autre enquêteur qu'il pensait être un trafiquant d'armes.

Il avait été arrêté avec Mamdouh le 11 mai 2011, après leur avoir acheté trois armes à feu et une grenade inerte et versé un accompte de 100 dollars.

Selon la défense, qui avait plaidé le déséquilibre mental, les autorités fédérales n'avaient pas voulu se saisir de l'affaire, préoccupées par la façon dont l'enquête avait été menée.

Ferhani avait plaidé coupable en décembre de six chefs d'accusation, dont possession illégale d'armes à feu et complot terroriste.

bd/lor