NOUVELLES
15/03/2013 10:45 EDT | Actualisé 15/05/2013 05:12 EDT

Carnival renoue avec les profits au T1, malgré d'importants problèmes techniques

MIAMI - La plus importante entreprise de croisières de la planète, Carnival, a souffert d'une série de difficultés très médiatisées, mais les passagers continuent malgré tout à faire appel à ses services, bien qu'à un rythme moins élevé.

L'entreprise américaine a dévoilé des bénéfices de 37 millions $ US, ou 5 cents US par action, pour son premier trimestre. Cela se compare à des pertes de 139 millions $ US, ou 18 cents US par action, à pareille date l'an dernier. Ses prévisions pour l'année à venir sont cependant inférieures aux attentes des analystes.

Carnival a offert des rabais pour attirer les passagers après qu'un incendie ait endommagé le moteur du Triumph, le mois dernier, bloquant 4200 personnes en mer pendant cinq jours sans électricité ou toilettes fonctionnelles. Trois autres de ses navires ont connu des problèmes au cours de la dernière semaine.

Jeudi, le Dream a mis fin à sa croisière après une panne de son générateur d'urgence au diesel, ce qui a provoqué des problèmes avec les ascenseurs et les toilettes. Les 4300 passagers ont été rapatriés par avion. La prochaine croisière du Dream a par ailleurs été annulée, Carnival s'engageant à rembourser ses clients.

Jeudi soir, la compagnie a annoncé qu'un autre navire, le Legend, souffrait également de problèmes mécaniques et qu'il devrait annuler une escale aux Îles Caïman, rentrant plutôt directement en Floride.

Et samedi dernier, le paquebot Elation avait dû être remorqué après une panne de son système de direction.

Les vacanciers sont frileux à l'idée d'acheter des croisières depuis que le Costa Concordia — propriété d'une filiale de Carnival — s'est échoué au large de l'Italie en janvier 2012. Les passagers ont repris la mer, mais seulement grâce à d'importants rabais.

PLUS:pc