NOUVELLES
14/03/2013 04:22 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Wall Street: l'indice Dow Jones bat son huitième record d'affilée

Wall Street a poursuivi son ascension irrésistible jeudi, l'indice vedette Dow Jones signant son huitième record historique d'affilée et clôturant en hausse pour la dixième séance consécutive, une première depuis 1996: l'indice a gagné 0,58% et le Nasdaq 0,43%.

Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones Industrial Average a avancé de 83,86 points, à 14.539,14 points, un niveau jamais vu auparavant en clôture.

Le Nasdaq, à dominante technologique, a grimpé de 13,81 points, à 3.258,93 points, un nouveau sommet depuis le 7 novembre 2000.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'est apprécié de 0,56% (+ 8,71 points) à 1.563,23 points, frôlant son propre record (1.565,15 points) atteint le 9 octobre 2007.

Sur une pente ascendante depuis 2009, le marché a accéléré sa progression depuis le début de l'année grâce à la politique monétaire très accommodante de la banque centrale américaine et de bons résultats d'entreprises.

"Cela indique que les investisseurs tablent sur une continuation de l'amélioration de l'économie américaine, du marché de l'emploi, et misent sur les Etats-Unis comme une meilleure option d'investissement que l'Europe, l'Asie ou tout autre marché émergent", a souligné Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

"Toutes les nouvelles sur le front économique sont bonnes. Cela ne fait que rajouter de l'essence à la machine", a renchérit Anthony Conroy, courtier à BNY Convergex Group.

La principale raison de l'enthousiasme des investisseurs jeudi était le recul des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis du 2 au 9 mars, là où les analystes s'attendaient à une hausse.

Les autorités ont recensé le dépôt de 332.000 demandes d'allocations, soit le plus faible niveau depuis le 19 janvier, quand cet indicateur avait touché un plus bas en cinq ans.

"C'est la troisième semaine consécutive que les inscriptions au chômage se situent sous les 350.000, confortant l'idée que les conditions sur le marché du travail s'améliorent vraiment", a souligné Patrick O'Hare, de Briefing.com.

L'accélération de la hausse des prix à la production en février aux Etats-Unis (+0,7% par rapport en janvier, sa plus forte poussée depuis septembre) a aussi participé à la montée des indices.

Le marché obligataire a légèrement reculé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressé à 2,033% contre 2,021% mercredi, et celui à 30 ans à 3,242% contre 3,216%.

jum/ppa/mdm