NOUVELLES
14/03/2013 08:43 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Un journaliste de Reuters accusé de piratage informatique en association avec Anonymous

Un journaliste de Reuters, spécialiste des réseaux sociaux, est accusé par la justice américaine de complot pour avoir piraté avec des membres du groupe Anonymous les ordinateurs de Tribune Co., propriétaire du Los Angeles Times.

Selon le FBI, Matthew Keys, 26 ans, a fourni à Anonymous les codes en décembre 2010 pour accéder au réseau informatique de l'entreprise.

M. Keys a été renvoyé deux mois auparavant d'une chaîne de télévision de Sacramento, propriété également de Tribune Co.

Au moment du complot présumé, il ne travaillait pas encore pour Reuters.

Selon l'accusation, le journaliste, avec un autre pirate informatique, a échoué dans une seconde tentative d'accéder au réseau informatique de Tribune Co.

Les enquêteurs ont indiqué qu'ils ont infiltré le groupe Anonymous grâce un informateur.

Le journaliste Matthew Keys risque dix ans de prison et 250 000 $ d'amende pour chaque chef d'accusation.

M. Keys doit comparaître le 14 avril prochain à Sacramento.