NOUVELLES
14/03/2013 01:43 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Scandale du vote ethnique : graves infractions au code de conduite, selon le rapport

Le rapport du sous-ministre John Dyble sur un document stratégique pour courtiser le vote « multiculturel » soutient que des fonctionnaires ont enfreint au code de conduite et que des ressources gouvernementales ont été utilisées de façon inappropriée.

L'équipe de John Dyble a complété 27 entrevues et cumué plus de 10 000 pages de documents dans le cadre de cette enquête interne demandée par la première ministre Christy Clark.

La publication du document faisant état de la stratégie en faveur du parti Libéral au pouvoir a déjà entraîné la démission de la chef de cabinet adjointe de la première ministre, Kim Haakstad, ainsi que le retrait du cabinet du ministre responsable du Multiculturalisme, John Yap.

La publication des documents présentant cette stratégie a causé un scandale qui a fortement ébranlé le gouvernement libéral de Christy Clark à l'approche de la campagne électorale.

Le document controversé proposait des moyens simples et rapides pour courtiser le vote ethnique, tel que présenter des excuses à certaines communautés pour des torts du passé. Le document proposait également que des fonctionnaires coordonnent leurs activités avec le Parti libéral afin d'inciter plus d'électeurs des communautés ethniques à voter pour ce parti.

Un rapport incomplet selon l'opposition

Plus tôt jeudi, le leader à la Chambre du Nouveau Parti démocratique, John Horgan, ne croyait pas que le rapport de John Dyble serait complet.

« Nous savons que le bureau de la première ministre a joué un rôle important, se servant de moyens de communication détournés pour communiquer avec des fonctionnaires, des entrepreneurs et des membres du Parti libéral à Vancouver », a-t-il expliqué. « Ce que nous ne savons pas c'est si monsieur Dyble a enquêté de ce côté de la clôture. »

John Horgan a également noté que John Horgan n'avait pas l'autorité nécessaire pour faire une enquête exhaustive.

« Il n'a aucune autorité pour enquêter auprès du caucus », note-t-il. « Il n'a pas d'autorité non plus pour enquêter auprès du Parti libéral. »

Le président du caucus du Parti libéral, Gordon Hogg, doit publier jeudi un rapport distinct sur la participation du parti à l'élaboration de la stratégie.